A 5 h 1/2, les fortes explosions de plusieurs bombes jetées par un aéro, m’obligent à me lever.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Vendredi 16 – Nuit tranquille. 6 h aéroplane anglais, mitrailleuses, canons. Écrit de nouveau à M. Garreguet, à M. Letourneau. Fort bombardement, vers 5 h soir, Boulevard de la Paix, dit-on.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
ob_4fb90a_paix
Vendredi 16 avril
A Ovillers, près de la Boisselle, notre artillerie bouleverse les ouvrages ennemi.
Brillant succès pour nous près d’Arras. Tout l’éperon sud-est de Notre-dame-de-Lorette est enlevé à la baïonnette, par nos troupes. Nous repoussons deux attaques à Thiepval. A Bagatelle, en Argonne, nous démolissons la principale tranchée allemande. Aux Eparges, trois offensives allemandes sont brisées avec de fortes pertes pour l’agresseur. Une autre offensive est refoulée au bois de Mortmare; une autre encore au bois Le Prêtre. En Alsace, près de Metzeral (région de Munster), nous progressons de 1500 mètres.
La bataille est rude sur le front des Carpathes, où 4 millions d’hommes sont aux prises et où nos alliés continuent à faire des captures importantes. Sur le front de Pologne, ils prennent l’avantage, vers Sochatchew et Mlava.
Les sous-marins allemands ont torpillé un vapeur anglais et un vapeur hollandais. Les croiseurs allemands ont saisi quatre chalutiers à vapeur hollandais qui ont été amenés à Cuxhaven.
Un zeppelin, le Z-9, a jeté un certain nombre de bombes sur le littoral anglais du Northumberland. Les résultats ont été nuls : personne n’a été tué; les dommages matériels sont insignifiants.
Un taube a survolé et bombardé Calais. Un blessé.
Le bilan officiel des pertes anglaises au 11 avril est de 139347 hommes tués,blessés, prisonniers ou disparus.
Share Button