Constaté ce jour, en allant chez mon beau-frère L. Montier, place Amélie Doublié, combien ce quartier – et en particulier la rue Lesage, assez mouvementée en temps ordinaire – est triste. Les voies du chemin de fer abandonnées, les maisons pour la plupart fermées et l’absence de passants donnent par là une impression de délaissement et de vide presque complet.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
ob_3a1983_691-001

Dimanche 20 – Nuit tranquille. Grand’messe et Vêpres rue du Couchant, toujours quelques bombes.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims

20 – Dimanche – Toujours le même temps. 2 ou 3 obus en ville et quelques coups de canon, c’est à dire un peu d’accalmie.

A 5 h 1/2 du soir, tout est calme, peut-être pas pour longtemps.

Nuit assez calme, quelques obus de temps en temps

Carnet d'Eugène Chausson durant la guerre de 1914-1918

Voir ce beau carnet visible sur le site de petite-fille Marie-Lise Rochoy

Dimanche 20 décembre

Progression de nos troupes en Belgique, aux environs du cabaret Corteker, près de Dixmude, et aussi au sud d’Ypres. Middelkerke sur la côte a été atteinte. De la Lys à l’Oise, gain d’un kilomètre vers la Bassée; autres gains entre Arras et Douai; destruction d’une colonne allemande à Lihons, près de Chaulnes; fusillade dans les Vosges.
M. Millerand, ministre de la Guerre, déclare à la commission des finances du Sénat: « La situation militaire est meilleure qu’elle n’a jamais été ».
Les Allemands continuent à fortifier la côte de Flandre, entre Ostende et la frontière hollandaise, par crainte d’un débarquement anglais.
Les Russes ont repoussé l’armée allemande qui tentait de traverser la Vistule près de Dobrzin, et livrent bataille sur la Bzoura. Ils ont fait aux Autrichiens, au débouché des Carpates, plusieurs milliers de prisonniers. Un régiment des hussards de la mort prussiens a été complètement anéanti près de Lodz.
Dans un brillant discours prononcé à Edimbourg, lord Rosebery l’ancien premier ministre libéral, dit que l’Angleterre vengera l’injure faite à ses côtes par l’escadre des croiseurs ennemis.
L’amirauté britannique dément les fausses nouvelles lancées par l’état-major naval allemand et d’après lesquelles plusieurs de ses contre-torpilleurs auraient été coulés devant Hartlepool et Scarborough.
Les serbes marchent rapidement sur Sarajevo, capitale de la Bosnie. Le nouveau ministre de Russie, prince Troubetzkoï, a été reçu par le prince Georges, héritier du trône serbe, à Kragoujevatz.
Les troupes franco-britanniques continuent à occuper le Cameroun en refoulant les troupes coloniales allemandes.
L’Italie a ouvert un emprunt d’un milliard.
Le général de Bessing, gouverneur allemand de la Belgique, a fait vainement des démarches auprès des journaux belges pour obtenir qu ils reparaissent. Les directeurs des journaux ont déclaré qu’ils ne reprendraient leurs publications que lorsque la Belgique serait rendue à son gouvernement légitime.

 

Share Button