Nuit calme.

Violente canonnade de notre part, dans la journée.

– Le soir, lorsque je retourne rue Bonhomme, l’obscurité est si complète que je ne puis apercevoir une voiture rencontrée rue Cérès – voiture de ravitaillement, sans doute, descendant du faubourg. Je l’entends s’approcher et le passage sur la chaussée était très limité, entre les tas de décombres existant depuis longtemps à droite et à gauche, je dois m’arrêter et chercher à me garer comme je le puis, sur le côté, afin de laisser passer. Elle s’éloigne. Je me suis rendu compte que le conducteur marchait à côté de son cheval, mais je suis resté invisible pour lui comme il l’a été pour moi ; cependant, en raison du peu de place disponible, je l’ai senti me frôler. Bon sang ! qu’il fait noir la nuit à Reims, en cette triste saison.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
Rue de la Gabelle qui donne dans la rue Cérès

Rue de la Gabelle qui donne dans la rue Cérès

Vendredi 11 – Nuit tranquille. Visite à Madame Kunkelmann, malade. Visite au Général de brigade Rouquerol.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims

11 Vendredi. Comme la veille.

Peu de réponse.

Carnet d'Eugène Chausson durant la guerre de 1914-1918

Voir ce beau carnet visible sur le site de petite-fille Marie-Lise Rochoy

Vendredi 11 décembre

Nos troupes enlèvent de nouvelles tranchées allemandes dans le Santerre, dans l’Argonne et sur Hauts-de-Meuse. Nos aviateurs lancent une seconde fois, et avec succès, des bombes sur la gare et sur les hangars d’aviation de Fribourg-en-Brisgau.
L’escadre anglaise de l’amiral Sturdee détruit, dans l’Atlantique du Sud le croiseur Nurnberg, qui avait échappé à la première bataille. Elle poursuit toujours le Dresden.
On annonce que Guillaume II devrait renoncer à toute occupation et qu’il passerait au kronprinz le commandement suprême des forces allemandes.
L’armée anglo-indienne a occupé dans l’Asie turque, toute la ligne du Chatt-el-Arab, qui résulte du confluent du Tigre et de l’Euphrate. Des fusiliers marins britanniques ont pris terre à Moka, sur le littoral arabique de la mer Rouge.
L’état-major austro-hongrois avoue l’échec grave que les Serbes lui ont infligé du 4 au 7 décembre.

 

Share Button