Mercredi 19 septembre 1917

Cardinal Luçon Mercredi 19 – + 15° Nuit tranquille, beau soleil. Via Crucis in Cathedrali, cum clero civitatis, in anniversaria die et hora incendii. Visite d’un Capi­taine annonçant la visite du Duc de Connaugth. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173 …Voir +

Reims 14-18 – Il n’est pas très loin de moi, un peu à droite…

Mercredi 19 septembre 1917 Monsieur le Curé, Excusez-moi si je ne vous ai pas écris plus tôt. Depuis mon retour de permission, je suis en très bonne santé et toujours dans le même secteur qui est d’ailleurs assez tranquille. Combien de temps y resterons-nous, pas très longtemps sans doute d’après ce que l’on murmure. J’ai …Voir +

Lundi 17 septembre 1917

Cardinal Luçon Lundi 17 – + 14°. Temps serein, couvert ; nuit tranquille. 2 h. visite du Colonel Barrard m’apportant le diplôme d’Aumônier honoraire du 152e. Le matin, des soldats étaient venus me photographier avec la fourragère. Visite de M. Delatre et de l’abbé Cesbron m’apportant un masque Tissot contre les gaz asphyxiants. Cardinal Luçon …Voir +

Dimanche16 septembre 1917

Paul Hess Dimanche 16 septembre 1917- Bombardement et tir de notre artillerie. Journée mouvemen­tée. — Étant en promenade, rue de Courlancy, dans l’après-midi, je m’étais arrêté auprès de quelques personnes qui suivaient atten­tivement le tir de certaines de nos pièces, sur un aéro ennemi. Celui-ci paraissait de plus en plus serré par les éclatements nom­breux …Voir +

Jeudi 13 septembre 1917

Cardinal Luçon Jeudi 13 – + 11°. Nuit tranquille à Reims. Visite du Père Decortes. Vi­site du Lieutenant de Jouvenel, venu de la 5′ Armée, annonçant la visite de 2 prêtres du Québec. Journée tranquille. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume …Voir +

Mercredi 12 septembre 1917

Paul Hess 11 au 12 septembre 1917 – Au cours de la nuit, attaque de notre part, sur Cernay. De ce que nous pouvons apprendre le lendemain, l’opération n’aurait pas été des plus heureuses, paraît-il, en ce sens qu’il y aurait eu, pour nous, des victimes du tir des 75. Paul Hess dans Reims pendant …Voir +

Nous sommes été repérés par les avions et les saucisses !

9 septembre 1917 – Cher Adolphe Ces quelques lignes pour te donner de mes nouvelles qui vont, comme d’habitude. Je suis toujours au même endroit. Toutes les après midi, on allait travailler de deux à cinq heures dans le boyaux. Hier, nous sommes été repérés par les avions et les saucisses que nous sommes été …Voir +