Louis Guédet Mercredi 13 juin 1917 1005ème et 1003ème jours de bataille et de bombardement 5h soir  Temps lourd, orageux, mais beau. Nuit assez calme. Rien de saillant. De la lassitude, et même de l’affaissement. Courrier assez volumineux, répondu. Vu Albert Benoist, causé, lui aussi en a assez. Il m’a causé de Paris et de… Lire la suite