Louis Guédet

Vendredi 13 septembre 1918

1463ème et 1461ème jours de bataille et de bombardement

6h1/2 soir  Beau temps qui a l’air de vouloir se stabiliser. Lettres de Jean et de Robert. Robert dit qu’il va sans doute aller dans les régions où se trouve Jean. Ce dernier doit être en ce moment dans l’attaque que les américains font sur St Mihiel. On dit ce soir que St Mihiel serait pris et que les américains auraient fait 25 000 prisonniers, et que leur avance progresse toujours. Pourvu qu’il n’arrive rien à ces enfants ! Voilà nos tourments qui recommencent. Été à Vitry-la-Ville pour mon courrier. Eté ensuite à La Chaussée voir les Gressier. Bonnes nouvelles de Marie-Louise.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Saint-Mihiel

Saint-Mihiel


Cardinal Luçon

Vendredi 13 – Visite de M. Chaumont. Prise de Saint-Mihiel(1) par les Américains aides des Fran9ais. Te Deum laudamus ! Retour d’une partie de ma bibliothèque, restée à Hautvillers

(1) La liquidation de la “hernie” de St-Mihiel est la première opération lancée par le général Foch pour dégager les voies de chemin de fer indispensables au transfert des réserves à l’arrière du front. Le succès de l’opération fut facilité par le fait que les Allemands étaient en train d’évacuer St-Mihiel pour raccourcir leur front…
Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 13 septembre

Nous avons repoussé une contre-attaque allemande au sud-est de Roupy, en faisant des prisonniers et en capturant des mitrailleuses.
Dans la région de Laffaux et de Celles-sur-Aisne, l’ennemi a tenté six assauts successifs, qui ont été brisés. Nous avons fait 150 prisonniers.
Activité de l’artillerie dans la région de Reims et de Prosnes. Échec de coups de main ennemis en Champagne et dans les Vosges.
Les Anglais ont exécuté une heureuse opération locale au nord d’Epehy. Ils ont avancé leur ligne dans cette localité en faisant des prisonniers. Ils ont enlevé Attilly, Vermand et Vendelles et progressé aux lisières ouest du bois de Holnon. Ils ont repoussé une tentative allemande contre un de leurs postes à l’ouest de Gouzeaucourt. Ils ont progressé dans les secteurs d’Havrincourt et de Moeuvres, franchi le canal du Nord au nord-ouest d’Havrincourt, conquis des installations sur la rive ouest du canal. Ils ont, de nuit, enlevé une position très fortifiée au sud-ouest de la Bassée, en y capturant des hommes et des mitrailleuses.
Les Belges, après une courte mais violente préparation d’artillerie, ont attaqué l’ennemi sur un front de 2 kilomètres et demi. Ils se sont emparés des ouvrages qui constituaient leur objectif, gagnant 400 mètres en moyenne. Ils ont capturé 71 hommes et 5 mitrailleuses.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button