Louis Guédet

Jeudi 26 septembre 1918

1476ème et 1474ème jours de bataille et de bombardement

11h matin  Beau temps froid, c’est l’automne. Du canon toute la nuit, et depuis ce matin vers 8h forte canonnade vers Massiges.

Occupé ce matin de ma statistique des actes reçus en 1912 – 13 – 14 – 15 – 16 – 17

  • En 1912   =   532 actes
  • En 1913   =   478 actes
  • En 1914   =   333, dont 12 pour la période du 12 septembre 1914 au 31 décembre 1914
  • En 1915   =   129, dont 43 substitutions, soit 86 pour moi.
  • En 1916   =   227, dont 70 substitutions, soit 157 pour moi.
  • En 1917   =   314, dont 77 substitutions, soit 237 pour moi.

Total pour la Guerre   492 actes

Cette année, je n’ai reçu que 40 actes !

Il est vrai que je ne suis plus à Reims. Je serais curieux du chiffre fait par certains confrères, surtout fuyards.

6h1/2 soir  Peu de courrier, qui m’a donné cependant du travail à cause de différentes pièces à remanier pour des transferts de valeurs ! Quand donc les Compagnies seront d’accord pour des exigences de justifications uniformes !! Chacune est aussi loufoque que l’autre. J’y ai travaillé jusqu’à maintenant. Vu sur le journal la nomination de de Vaucresson comme lieutenant-colonel. Enfin ! çà a été bien long à lui venir. Eté à Vitry-la-Ville porter mes lettres. Sur le communiqué on annonce que l’attaque a été déclenchée en Champagne ce matin à 5h. Pauvre Robert. Pourvu qu’il ne lui arrive rien. On dit que nous aurions repris les Monts. Pauvre Robert qu’il en sorte sauf.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Massiges
Massiges

Cardinal Luçon

Jeudi 26 – Départ d’Angers pour Maulevrier

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 26 septembre

A l’ouest de Saint-Quentin, nos troupes, en liaison avec l’armée britannique, ont réalisé une avance, en prenant Francilly-Selency, l’épine de Dallon et le village de Dallon.
Nous avons fait 500 prisonniers aux lisières ouest de Giffécourt, et capturé un certain nombre de mitrailleuses.
Sur le front de la Vesle, au cours d’une violente attaque dans la région de Glennes, l’ennemi a réussi à prendre pied dans nos éléments avancés. Un retour offensif de nos troupes a rétabli intégralement notre ligne et nous a donné 50 prisonniers.
Nous avons repoussé des coups de main ennemis en Champagne et en Lorraine.
Les Anglais ont progressé dans le voisinage de Selency et de Grécourt. Deux contre-attaques ennemies ont échoué près de Grécourt. Des prisonniers ont été faits. Plus d’un millier d’Allemands ont été capturés sur ce front.
Nos alliés ont avancé légèrement leur ligne au sud-est d’Inchy. Ils ont effectué un raid heureux près de Wulverghem.
En Macédoine, les Anglais continuent la poursuite des Bulgares dans la région du lac Doiran. Leur cavalerie s’avance dans la direction de la Stroumitza.
En Palestine, le chiffre des prisonniers faits aux Turcs dépasse 40000.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button