Cardinal Luçon

Samedi 19 – Nuit tranquille. + 8°. Départ de M. Camu pour Paris. Visite du Général Leroux dont la division quitte Reims et du Colonel Dehaumont. Visite du Lieutenant Colonel Rollin, du 218e(2) qui a un fils séminariste (à Berry-au-Bac). Avions, tir contre eux. Bombes sur la ville depuis 10 h. jusqu’à 4 h. par intervalles et assez rapprochés. Visite d’adieu de M. Sagaud, curé de Cuiseaux, aumônier de la Division qui part.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

(2) Le 218e RI était le régiment de réserve de Pau


Samedi 19 janvier

Canonnade intermittente en quelques points du front.
Nos feux ont dispersé des détachements ennemis qui tentaient d’aborder nos lignes dans la région à 1’ouest de l’Oise.
En Champagne, deux coups de main ennemis tentés sur nos petits postes de la région des Monts sont restés sans résultat. Un avion allemand a été abattu par le tir de nos canons spéciaux.
Sur le front britannique, aucun événement important à signaler.
En Macédoine, activité d’artillerie réciproque à l’ouest du Vardar et dans la boucle de la Cerna.
Dans la région du Skumbi, une reconnaissance ennemie à été repoussée après un combat à la grenade.
Canonnade et engagement d’infanterie sur le front italien. Dans les trois derniers jours, le chiffre des prisonniers faits par nos alliés est monté à 500 environ.
Mr Lloyd George a fait un nouveau discours devant les délégués de Trade-Unions, en insistant sur la nécessité d’accroître les effectifs militaires. Il a constaté que ni Kuhlmann ni Czernin n’avaient encore répondu à son précédent discours ou au message de M. Wilson.
Des troubles dus à la situation alimentaire ont en lieu à Vienne et dans plusieurs autres villes de l’Autriche.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

 

Share Button