Louis Guedet Mercredi 5 septembre 1917 1090ème et 1088ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Temps d’automne splendide, excessive chaleur. Calme relatif, à part les bombardements ordinaires. Ce matin travail acharné pour me rattraper. Rendu à 10h1/2 à la convocation du sous-préfet. Causé de diverses affaires. Allocations militaires, puis Beauvais qui était là… Lire la suite