Louis Guédet Vendredi 15 juin 1917 1007ème et 1005ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Nuit calme. Temps de chaleurs torrides. Rien de saillant, la journée monotone, courrier assez chargé. J’ai répondu à tout, sauf une lettre qui sera pour demain, je suis trop las. Après-midi fait quelques courses, dont une à l’Hôtel …Voir +