Cardinal Luçon

Dimanche 24 – + 2°. Nuit agitée autour de Reims ; bombes sur les tranchées. Projections. Mitrailleuses. Lettre à Mgr l’Évêque d’Angers (Recueil, p. 69).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Dimanche 24 décembre

En Champagne, après un vif bombardement, un détachement ennemi a tenté d’aborder nos lignes à l’ouest d’Auberive. Il a été aisément repoussé.

Nuit calme sur le reste du front, sauf dans la région d’Hardaumont et des Chambrettes où l’artillerie ennemie s’est montrée assez active.

Les Italiens ont repoussé dans le val Sugana une petite attaque contre leurs postes avancés, sur le torrent de Maso. L’ennemi a bombardé les positions établies sur les deux rives de la Brenta, sans toutefois ne lancer aucune attaque. Le long du reste du front, les actions d’artillerie ont été entravées par le mauvais temps persistant. Sur le Carso, une tentative de l’ennemi contre les positions de la cote 144 a été promptement arrêtée.

La Suisse s’est associée à la note américaine en faveur de l’éclaircissement des conditions de paix.

Le baron Burian, ministre des Affaires étrangères d’Autriche-Hongrie, a donné sa démission : il a été nommé ministre des Finances. Le comte Czernin, ancien ministre d’Autriche à Bucarest, a été nommé aux Affaires étrangères.

Tous les puits à pétrole ont été détruits par les Roumains en Valachie.

Source : La guerre au jour le jour

carso

 

Share Button