Louis Guédet Mardi 17 août 1915 339ème et 337ème jours de bataille et de bombardement 5h soir  Toujours nuit calme, le temps a fini de se remettre. On déménage toujours la cave pour sécher. Je suis de plus en plus navré. Je crois que j’en tomberai malade. Reçu lettre (rayé illisible) qui revient encore sur… Lire la suite