• Archives: Trois-Fontaines

Mardi 5 février 1918

Louis Guédet Mardi 5 février 1918 1243ème et 1241ème jours de bataille et de bombardement 4h1/2 soir  Temps adouci, couvert. Des bombes asphyxiantes ce matin vers 6h sur faubourg de Laon. Je finis ma valise. Courrier plutôt mince, tant mieux. A 2h je file voir ces pauvres Melle Payard et Melle Colin, au 40 de …Voir +

Samedi 26 janvier 1918

Louis Guédet Samedi 26 janvier 1918 1233ème et 1231ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Brouillard intense à ne pas voir à 10 pas. Bombardement sérieux vers Pommery et vers faubourg de Laon, Trois Fontaines, de 11h à 2h sans discontinuer. Travaillé toute la matinée, je n’ai plus qu’une lettre à répondre !! Lettre …Voir +

Vendredi 21 décembre 1917

Louis Guédet Vendredi 21 décembre 1917 1197ème et 1195ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Temps magnifique, froid. Journée fatigante à cause des allées et venues que j’ai été obligé de faire pour l’ouverture de mes coffres-forts de demain, avenue de Laon. Lepage, cette brute, est parti. Je suis donc sans séquestre. Je …Voir +

Samedi 10 novembre 1917

Paul Hess novembre 1917 – Bombardement après-midi. Nouvelle canonnade très sérieuse commencée à 17 h 3/4 ; elle dure jusqu’à 18 h 1/2. Nous apprenons, par les journaux, que M. Monier, pre­mier président de la Cour d’Appel de Paris, est frappé de déchéance par la Cour de Cassation, en raison de ses relations avec Bolo-Pacha, …Voir +

Vendredi 9 novembre 1917

Paul Hess novembre 1917 – Attaque allemande, sur Loivre et le Godât. A 19 h, au moment où je m’apprête à quitter les camarades, dans le sous-sol des mines de l’hôtel de ville, afin de regagner la rue du Cloître, un tir formidable de nos pièces se déclenche dans cette direction ; il dure jusqu’à …Voir +

Mercredi 30 décembre 1914

Paul Hess Nuit calme. Bombardement dans la journée.- A propos de la nouvelle aussi (dont a fait mention Le Courrier du 27 courant) annoncée malgré la censure, de l’avance d’un train jusqu’au Châtelet, ce qui, naturellement, ne pouvait que laisser supposer aux Rémois du dehors la délivrance de notre ville, le même journal insère ceci, …Voir +