• Archives: Rue du Mont-d’Arène

Mercredi 13 février 1918

Paul Hess 13 février 1918 – Coup de main à 6 h du matin et bombardement sur le fau­bourg de Laon. Environ 500 obus. — L’Éclaireur avise ainsi ses lecteurs de la délivrance de nouvelles cartes de sucre : Carnets de sucre. Les nouvelles cartes de sucre seront échangées contre les anciennes, à partir du …Voir +

Samedi 14 avril 1917

Paul Hess 14 avril 1917 – Bombardement toute la journée vers le faubourg Cérès et tir, du matin au soir, sur aéros. Toutes les saucisses observent. Canonnades espacées de nos grosses pièces. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Samedi 14 – + 3° ; Nuit continuellement agitée. Canon …Voir +

Vendredi 6 avril 1917

Paul Hess Vendredi Saint 6 avril 1917 – Extrait des journaux de ce jour : Sous sa rubrique « Le bombardement — 926e jour du siège« , Le Courrier de la Champagne avait imprimé un article dont la cen­sure a seulement laissé subsister ce qui suit : (“Mercredi, le nombre des obus a encore dépassé 2 000″ …Voir +

Dimanche 31 janvier 1915

Collection : Bosco Djoukanovich

Réveil avec détonations et sifflements d’obus. Lorsque je passe au bureau, j’apprends que la maison située à l’angle des rues Saint-Thierry et du Mont-d’Arène, où habitait notre collègue Joly, rentré à Reims depuis le 22 courant a été entièrement disloquée à 6 heures, au cours du violent bombardement de ce matin. Après-midi, reprise du bombardement. …Voir +

Dimanche 20 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 20 SEPTEMBRE ; 10 heures ; dans la cathédrale : Oh ! la triste nuit ! En quittant hier soir la cathédrale, c’était à l’heure où elle formait déjà un brasier immense… Il était 3 heures 3/4 environ quand, sortant de la Réserve, je dis à M. le Curé ; « Je vais voir le feu ». Les échafaudages brûlaient ; …Voir +