• Archives: Rue du Couchant

Dimanche 12 mars 1916

Rue du Couchant

Cardinal Luçon Dimanche 12 – Nuit tranquille : + 4. Belle journée. Messe Croix Rouge. Visite du Capitaine d’ordonnance du General Gouraud, avec M. Duvent ; Comtesse d’Haussouville, Comte d’Harcourt (son frère), M. Farea, M. Ferdinand Lambert, Houlon, venus à la Messe Croix Rouge rue du Couchant. Allocution (Revue remo-ardennaise p. 125). Lettre de Mgr …Voir +

Mardi 21 décembre 1915

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Cardinal Luçon Lundi 21 – Nuit tranquille, sauf canonnade assez active jusque vers 10 h du soir. Le reste paisible. Matinée tranquille sauf vers 11 h quelques gros coups de canons. Messe des morts pour les fondations. rénovation des promesses cléricales ; allocution à Chapelle du Couchant ; à l’Est dans la soirée, violente canonnade …Voir +

Dimanche 19 septembre 1915

Paul Hess 19 septembre – Démonstration formidable d’artillerie, déclenchée à 4 heures précises ce matin ; elle a duré une demi-heure. Notre malheureux oncle Simon n’a pas survécu aux graves blessures qu’il a reçues le 1er septembre. On l’avait transporté dernièrement, de l’infirmerie de la mai­son de retraite à l’hôpital civil. Lorsque je m’y suis …Voir +

Dimanche 6 juin 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite du Général Pierron de Mondésir (1) et du Lieutenant-Colonel Colas. Procession du Saint-Sacrement à Sainte-Geneviève. Le matin, lecture du Mandement sur le Sacré-Cœur, à la rue du Couchant (Lettre pastorale, n°77) A minuit, visite du Colonel Colas m’informant par ordre du Général de l’attaque qui va avoir lieu, et du …Voir +

Dimanche 2 mai 1915

Sifflements et éclatements. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Dimanche 2 – Nuit tranquille. Grand’messe rue du Couchant. Lecture du Mandement. Après-midi, visite de M. de Chabrillan et Golouvers, russe, et son aide-major Henri Lavielle. Orage. Vêpres manquées. Visite de M. Paul Léon, chef de division au sous-secrétariat d’État des …Voir +

Dimanche de Pâques 4 avril 1915

Pâques – dimanche 4 avril 1915 Journée calme. Dimanche de Pâques que l’on peut trouver attristant. Aucune sonnerie de cloches. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Dimanche de Pâques 4 – Nuit tranquille. Grand’messe rue du Couchant. Vêpres à Sainte-Geneviève. Visite au Grand-Séminaire 14 rue Cazin. Cardinal Luçon dans son …Voir +

Dimanche 14 février 1915

Canonnade violente faisant vibrer les vitres dès le matin et bombardement ; quelques obus, comme hier. – à 18 heures, alors que je me trouve rue du Cloître 10, où je passe assez souvent prendre des nouvelles de la famille de mon beau-frère, un coup de fusil retentit soudain. Que signifie cette détonation entendue assez …Voir +

Dimanche 7 février 1915

Sainte Geneviève

Grand-messe, rue du Couchant ; aéroplanes. Vêpres et Prières publiques à Sainte-Geneviève, demandées par N.D. Père le Pape Benoît XV dan toute l’Europe et fixées au 7 février (Lettre Pastorale n° 75, page 7 (ou 323)). 7 – Dimanche – Temps gris. Le matin, obus en ville (2me canton) pas d’accident de personne. Après midi …Voir +

Dimanche 24 janvier 1915

24 janvier – Bombardement et fusillade. Le Courrier publie aujourd’hui ce court avis : La classe 1917. Nous sommes autorisés, en réponse à certaines indictions prématurées, à déclarer qu’il n’a jamais été question jusqu’ici d’appeler la classe 1917. En lisant cela, je pense tout de suite qu’on peut être certain que l’inscription de cette classe …Voir +

Dimanche 10 janvier 1915

Nuit tranquille. Messe militaire aux caves Mumm et allocution à 6 h 1/2 (fête de l’Épiphanie). Grand’messe et Vêpres (Épiphanie) rue du Couchant, Bombes à 10 h. Réception de lainages (Echo de Paris, Maurice Barrès) pour les soldats. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims 10 …Voir +

Dimanche 3 janvier 1915

Hier, le bombardement a repris vers midi, puis le soir, à 21 h. Aujourd’hui, nos grosses pièces ont commencé à tonner dès le matin. Un fort bombardement s’est déclenché à 15 heures. – Le bruit se répandant en ville, du prochain départ des GVC* et de tous les services militaires, hôpitaux, intendance, une certaine inquiétude …Voir +

Dimanche 20 décembre 1914

Constaté ce jour, en allant chez mon beau-frère L. Montier, place Amélie Doublié, combien ce quartier – et en particulier la rue Lesage, assez mouvementée en temps ordinaire – est triste. Les voies du chemin de fer abandonnées, les maisons pour la plupart fermées et l’absence de passants donnent par là une impression de délaissement …Voir +

Dimanche 13 décembre 1914

Canonnade assez violente et bombardement. – Dans Le Courrier, sous le titre « Correspondance » et le sous-titre « Ne pas confondre censure militaire et censure civile », nous lisons ceci : Monsieur, Je ne viens pas à mon tour entamer de polémique au sujet de la censure civile qui me semble vous tenir et avec raison tant à …Voir +

Dimanche 6 décembre 1914

Beau temps et dès le matin, chasse à l’aéroplane qui dure toute la journée. Vers 9 h, étant dans la rue du Barbâtre, j’entends les détonations des pièces tirant des shrapnells ; les petits flocons de fumée blanche poursuivent un aéro qui file dans la direction de l’ouest. Quelques instants après, alors que je passe …Voir +

Dimanche 22 novembre 1914

Ce matin, vers 8 h 1/4, bombardement extrêmement violent. Les obus arrivent soudain dans le quartier. Ma femme et ma fille Madeleine se trouvent, à cette heure, dans la chapelle de la rue du Couchant : ne pouvant songer à revenir, elles veulent aller se mettre à l’abri des caves de la maison des Œuvres, …Voir +