• Archives: Rue de Tambour

Mercredi 23 janvier 1918

Paul Hess 23 janvier 1918 – Bombardement. Vers 16 h, éclatements en ville. — Aujourd’hui, en me rendant à la mairie, j’ai remarqué une équipe de territoriaux, faisant partie du service militaire de protec­tion des œuvres d’art, occupée à l’emballage des « musiciens » qui ont été descellés et descendus de la façade de la maison rue …Voir +

Lundi 30 avril 1917

Louis Guédet Lundi 30 avril 1917 961ème et 959ème jours de bataille et de bombardement 11h3/4 matin  Temps magnifique, splendide, très chaud. Toute la nuit bataille acharnée et bombardement de notre quartier où une 12aine (douzaine) d’obus de gros calibre à 30/40 mètres de la maison qui n’a eu que des vitres cassées et des …Voir +

Vendredi 20 avril 1917

L'intérieur de la cathédrale

Louis Guédet Vendredi 20 avril 1917 951ème et 949ème jours de bataille et de bombardement 9h1/2 matin  Pluie hier soir, beau temps ce matin, moins froid qu’hier, matinée couverte mais claire. Le beau temps semble vouloir se stabiliser. Bombardement la nuit, de petits obus, des 77. Mal dormi, on est toujours sur le qui-vive dans …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Louis Guédet Vendredi 27 octobre 1916 776ème et 774ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Temps gris, de gros nuages, pluie, brouillard, brume, temps sombre, mais quelle journée. J’en ai bras et jambes rompus. Ce matin à 7h1/4 des bombes sifflent, je finis ma toilette en hâte, çà tape surtout du côté Hôtel …Voir +

Dimanche 2 avril 1916

Louis Guédet Dimanche 2 avril 1916 568ème et 566ème jours de bataille et de bombardement 5h1/4 soir  Journée de soleil radieux dont je n’ai pu jouir pas plus que tous les Rémois. Nuit de bataille et de canons. Ainsi ce matin vers 9h3/4 il a fallu descendre à la cave jusqu’à 11h1/4. Redescendu à 11h1/2. …Voir +

Vendredi 3 mars 1916

Rue Cazin

Louis Guédet Vendredi 3 mars 1916 538ème et 536ème jours de bataille et de bombardement 8h1/4 matin  Je me suis couché à 11h du soir au bruit de la bataille et me suis endormi vers minuit. A 5h réveillé par la batterie qui se trouve dans les marais derrière l’usine Haenklé (à vérifier). Sommeillé jusqu’à …Voir +

Vendredi 30 octobre 1914

Place des Marchés

Abbé Rémi Thinot 30 OCTOBRE – vendredi 8 heures 1/a soir ; Je rentre de dîner en ville. Les « 120 » longs tonnent encore. Toute l’après-midi a été bruyante ; tout concorde à établir que ce n’est pas la fin encore… C’est ce que ne peut pas digérer M. Périnet, l’ancien juge d’instruction, avec sa stratégie en chambre. …Voir +