• Archives: Place des Marchés

Mardi 8 mai 1917

Paul Hess 8 mai 1917 – Bombardement. Shrapnells à midi, vers le centre et la place des Marchés. Dès 9 h 1/2, ce jour, M. Martin, secrétaire général de la sous-préfecture, me prévient dans la cave où nous travaillons (6, rue de Mars) que M. le sous-préfet, délégué à cet effet, m’attend pour recevoir le …Voir +

Dimanche 15 avril 1917

Paul Hess Quasimodo -15 avril 1917 – Après une nuit épouvantable de bombardement avec obus asphyxiants sur le faubourg de Laon, le quartier de Saint-Marceaux, Gerbert et du Barbâtre, obus à gaz encore dans la matinée, même dans le centre. On signale une trentaine de victimes, intoxiquées, de tous côtés. Dans la journée, bombardement ininterrompu …Voir +

Mercredi 11 avril 1917

Paul Hess 11 avril 1917 – Dès le matin, bien reposé par la nuit passée dans les caves Abelé, je pars faire une tournée rapide, en traversant le boulevard Jules-César, les voies du chemin de fer et en montant le talus qui permet d’atteindre l’impasse Paulin-Paris, pour aller voir ce qui s’est passé, depuis hier, …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Paul Hess 27 octobre 1916 – A 7 h 1/4, de nombreux sifflements se font subitement entendre pendant quelques instants ; les obus arrivent sur la ville par rafales. Nos pièces ouvrent alors le feu et ne tardent pas à faire cesser le tir ennemi. Vers 8 heures, en me rendant au bureau par le …Voir +

Dimanche 2 avril 1916

Paul Hess Dimanche 2 avril 1916 – Par une matinée idéale de printemps, les obus commencent brusquement à siffler à 10 heures. A ce moment, je suis occupé à mettre mes notes à jour, au bureau — travail distrayant que j’ef­fectue autant que possible dans ces conditions. Je m’étais proposé, en quittant ce matin le …Voir +

Vendredi 26 février 1915

Abbé Rémi Thinot 26 FEVRIER – vendredi – Je suis monté à « 204 », puis à liaison Forestière. Il y avait attaque sur le Pan Coupé. Terrible ! Le 101ème [1], du 4ème Corps, a horriblement « trinqué » J’ai vu bien des blessés. Rencontré M. D… qui, farceur à froid, me rappelle quelques-uns des commandements de …Voir +

Jeudi 26 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 26 NOVEMBRE – jeudi – A 10 heures, je vais faire des photos chez Mme Pommery qui a reçu en pleine façade de son habitation un « 150 ». Je m’installais ensuite pour prendre l’ouverture abominable faite chez Chatain… sssszzzz… c’est une deuxième séance. Elle n’a pas été moins furieuse que la première… les obus …Voir +

Mercredi 11 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 11 NOVEMBRE –mercredi – Bombardement toute la matinée ; on ne compte plus les points touchés… Une bombe rue Tronson-Ducoudray, qui a déplacé assez d’air place du Parvis pour défoncer les barrages de planches des deux porches latéraux. 10 heures soir ; Louis Midoc était venu dîner avec moi. En le reconduisant, je suis passé prendre …Voir +

Vendredi 30 octobre 1914

Place des Marchés

Abbé Rémi Thinot 30 OCTOBRE – vendredi 8 heures 1/a soir ; Je rentre de dîner en ville. Les « 120 » longs tonnent encore. Toute l’après-midi a été bruyante ; tout concorde à établir que ce n’est pas la fin encore… C’est ce que ne peut pas digérer M. Périnet, l’ancien juge d’instruction, avec sa stratégie en chambre. …Voir +