• Archives: Capitaine La Montagne

Jeudi 28 février 1918

Paul Hess 28 février 1918 – Même défilé de solliciteurs, qui doivent attendre de longues heures leur tour avant de pouvoir passer et être admis, quelques instants, à faire valoir l’objet de leur demande devant le capitaine La Montagne. Séance tenante, celle-ci est admise ou rejetée, sans appel ; nous entendons dire, le plus souvent …Voir +

Mercredi 27 février 1918

Paul Hess février 1918 -Suite du défilé, à la mairie, d’habitants de Reims à qui ont été remis des ordres de départ et qui viennent demander un sursis de quelques jours à leur évacuation. Les capitaines Linzeler et La Montagne, auxquels est venu se joindre aujourd’hui M. Pizot, secrétaire général de la préfecture, se tiennent …Voir +

Lundi 25 février 1918

Paul Hess 25 février 1918 – La mairie est envahie dès la matinée de ce jour, par nombre d’habitants ayant reçu leurs ordres de départ, qui viennent tous solliciter un sursis. Les capitaines Linzeler et La Montagne se tiennent en perma­nence, dans le cellier de la rue de Mars 6, où sont nos bureaux, pour …Voir +

Samedi 23 février 1918

Paul Hess 23 février 1918 – Le vent est bien à l’évacuation — mais à une évacuation qui prend tout de suite un caractère différent de celle ordonnée en avril 1917. A cette époque, des affiches avaient conseillé le départ des vieillards, des enfants, de ceux qu’aucune fonction ne retenait à Reims, mais les épouvantables …Voir +

Jeudi 21 février 1918

Paul Hess 21 février 1918 – Nouvelle conférence entre l’administration municipale et les deux officiers déjà venus hier, qui sont : le capitaine d’artillerie Linzeler, détaché de l’état-major de l’armée, pour l’évacuation et le capitaine La Montagne, de l’infanterie ; ce dernier fait partie de la place de Reims. Au cours de cette conférence, l’évacuation …Voir +