Album de Pierre Antony-Thouret : l’Avant-propos

Pour qui n’a pas vu Reims au sortir de l’Étreinte Allemande (octobre 1918) – La Cathédrale – La Ville. Ouvrage honoré d’une souscription du Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts Médaillon : Société des Amis de la Cathédrale de Reims [L’Avant-propos est daté d’octobre 1920, il n’y a pas de date d’édition « Chez l’Auteur »] …Voir +

Grande collecte – Europeana 1914 -1918

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, l’opération de collecte, lancée par Europeana (bibliothèque numérique européenne) vise à numériser le plus grand nombre d’objets relatifs à la Grande guerre. La Bibliothèque nationale de France, ainsi que les autres lieux partenaires, vous invitent à apporter documents et objets datant de …Voir +

Reims 14-18 – De la guerre à la Paix

Publication en octobre 2013 du livre réalisé pour le centenaire 14-18 par un collectif ; pour les collectionneurs de cartes postales anciennes, voir en particulier : Vivre dans Reims en guerre, Représenter Reims en guerre, Le tourisme de guerre, La mémoire dans la pierre, Reconstruire Reims… Il est dédié à la mémoire d’Olivier Rigaud décédé …Voir +

Installations défensives sur la Butte Saint-Nicaise

Voici des photos vues sur Gallica.BNF.fr : elles montrent, pour les 3 premières des marins et des soldats russes installant une pièce de 140 de marine : D’abord la préparation de l’emplacement du canon : on peut distinguer un marin français maniant la pelle et des soldats français et russes en contre-bas, ainsi qu’un russe …Voir +

Tranchées et abris dans le square Saint-Nicaise

Extrait des deux Guides Illustrés Michelin des Champs de Batailles (1914-1918) concernant Reims : « Le sol de ce square a été bouleversé par les bombardements et aussi par les tranchées et travaux qui y ont été exécutés pendant la Première Guerre Mondiale. Il renferme deux buttes du haut desquelles on a une belle vue panoramique …Voir +

Soldats Russes dans les ruines des Cordeliers en 1917

Les premiers mois de la guerre ont décimé les armées françaises qui connaissent une pénurie d’hommes. Dès 1915, il est envisagé d’envoyer au front la classe 1916. À la demande de Joffre, le sénateur Paul Doumer se rend en Russie en décembre 1915, auprès de l’allié russe. Paul Doumer vient demander à Nicolas II l’envoi …Voir +