Samedi 16 février 1918

Cardinal Luçon Samedi 16 – -3°. Nuit tranquille. Beau temps. Visite de M. le Curé de Saint-Benoît pour son clocher(1), où un capitaine ou lieutenant veut installer un poste d’observation. Visite au Général qui m’envoie un capitaine dire qu’on n’établira de poste d’observation ni à Saint-Benoît ni sur aucune église. Visite de M. l’Abbé Heintz, …Voir +

Vendredi 15 février 1918

Paul Hess 15-16 février 1918 –  Bombardements. Dans L’Éclaireur de l’Est d’aujourd’hui 16, nous lisons que Bolo, agent de l’Allemagne, a été condamné à mort, à l’unanimité, par le conseil de guerre qui l’a jugé. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos En savoir plus sur l’agent Allemand Bolo Cardinal Luçon …Voir +

Jeudi 14 février 1918

Paul Hess 14 février 1918 – Réveil, à 5 h 3/4, par des sifflements continuels. Bombarde­ment violent, qui commence sur le quartier Fléchambault pour continuer sur le centre. Obus rue Colbert (à « la Glaneuse »), aux halles, rue du Ca­dran-Saint-Pierre, rue de l’Arbalète (aux Galeries Rémoises), boule­vard Lundy, etc. Paul Hess dans Reims pendant la guerre …Voir +

Mercredi 13 février 1918

Paul Hess 13 février 1918 – Coup de main à 6 h du matin et bombardement sur le fau­bourg de Laon. Environ 500 obus. — L’Éclaireur avise ainsi ses lecteurs de la délivrance de nouvelles cartes de sucre : Carnets de sucre. Les nouvelles cartes de sucre seront échangées contre les anciennes, à partir du …Voir +

Apollinaire à Reims

Apollinaire est engagé volontaire depuis octobre 1914. Le 2 janvier 1915 Apollinaire croise dans le train Madeleine Pagès. Ils se plaisent, trois mois après il lui envoie du Front de Champagne une carte postale qui débutera entre eux une correspondance riche et d’une grande liberté de ton. Voici des extraits de cette correspondance concernant la …Voir +

Samedi 9 février 1918

Cardinal Luçon Samedi 9 – Nuit tranquille. 8 h. avions, tir contre eux. + 7°. Beau temps. Mgr Neveux va à Villedommange. Visite de M. le Marquis de Tressemance-Simian, petit-neveu du Cardinal de Latil. Journée tranquille. On déplace les batteries du Jardin Luzzani écrasées par les Allemands. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre …Voir +

Vendredi 8 février 1918

Cardinal Luçon Vendredi 8 – Nuit tranquille. + 9°. 30ème anniversaire de ma Consécration épiscopale. Via Crucis in Cathedrali à 8 h. Visite d’une Mission Canadienne, annoncée par le Ministère des Affaires Étrangères, conduite par le Lieutenant de Jouvenel, et présentée par un Officier de l’État-major de la 5e Armée. Visite au général, absent. Visite …Voir +

Mardi 5 février 1918

Paul Hess 5 février 1918 – Réveil par un violent bombardement, commencé à 6 h et qui ne dure que sept ou huit minutes, pendant lesquelles arrivent une cinquantaine d’obus sur le quartier du faubourg de Laon, depuis le dépôt, rue de Brimontel jusque de l’autre côté de l’avenue. Paul Hess dans Reims pendant la …Voir +

Lundi 4 février 1918

Paul Hess 4 février 1918 – Sifflements et arrivées, dans le centre, à 12 h 1/2. Le premier obus tombe rue des Capucins ; le second rue Tronsson-Ducoudray, etc. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 4 – Nuit tranquille. + 4°. Temps semi-couvert. Midi bombes sifflent. Sur …Voir +