Lundi 9 avril 1917

Paul Hess 9 avril 1917 – A la mairie, dans la matinée, suite du déménagement des ar­chives du bureau de la comptabilité, dans les pénibles conditions de la veille. Des collègues, Cachot et Deseau de l’Etat-civil, Montbmn, du Bureau militaire, s’inquiètent également et trouvent prudent, à leur tour, de ne pas laisser en place, au …Voir +

Dimanche 8 avril 1917

Paul Hess Pâques, 8 avril 1917 – Une petite  affiche intitulée : Le départ doit être immédiat est apposée en ville. Elle répète qu’à partir du 10 avril, ne devront tester à Reims que ceux des habitants qui sont retenus par une fonction, le gouvernement ayant décidé l’évacuation des autres. La violence exceptionnelle des derniers …Voir +

Samedi 7 avril 1917

Paul Hess 7 avril 1917 – L’Éclaireur de ce jour, publie une nouvelle information dont voici les termes : Avis à la population. En raison de la situation, le gouvernement se voit dans la pénible nécessité d’évacuer ceux des habitants de Reims dont la présence n’est pas absolument indispensable. Les enfants et les femmes seront …Voir +

Vendredi 6 avril 1917

Paul Hess Vendredi Saint 6 avril 1917 – Extrait des journaux de ce jour : Sous sa rubrique « Le bombardement — 926e jour du siège« , Le Courrier de la Champagne avait imprimé un article dont la cen­sure a seulement laissé subsister ce qui suit : (“Mercredi, le nombre des obus a encore dépassé 2 000″ …Voir +

Jeudi 5 avril 1917

Paul Hess Le communiqué en date de Paris, 4 avril, 7 h, que nous lisons ce matin dans les journaux, annonce notamment ceci : L’ennemi a violemment bombardé la ville de Reims, qui a reçu plus de 2 000 obus ; plusieurs personnes de la population civile ont été tuées. — Aujourd’hui, au cours de …Voir +

Mercredi 4 avril 1917

Paul Hess 4 avril 1917 – Bombardement, dans la matinée. A 15 h 1/2, il reprend violemment et dure jusqu’à 19 h. Vers 19 h 1/4, nos pièces se font enfin entendre dans une riposte très vive, puisque durant trois quarts d’heure, les 75 du 4e canton qui se trouvent dans la direction ouest par …Voir +

Mardi 3 avril 1917

Paul Hess 3 avril 1917 – Nouveau bombardement furieux toute la journée. Dans l’après-midi, à 16 h 1/4, nous devons interrompre le travail et quitter le bureau de la « comptabilité », des obus éclatant derrière l’hôtel de ville. Lorsque les camarades se sont levés, pour aller s’abriter ailleurs, je les ai suivis jusqu’à la porte, puis, …Voir +

Lundi 2 avril 1917

Paul Hess 2 avril 1917 – Journée terrible encore, dans la matinée principalement pour le boulevard de Saint-Marceaux et son voisinage, et dans l’après- midi pour toute la ville. 2 300 obus environ aujourd’hui. Riposte faible de notre ar­tillerie. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 2 – …Voir +

Dimanche 1er avril 1917

Paul Hess Dimanche 1er avril 1917 – A 4 h, nous sommes brusquement réveillés par un arrosage sérieux, avec obus asphyxiants. Au bout d’une demi-heure, des 75 du voisinage se mettent à riposter ferme, et, le bruit des coups de canon se mêlant à celui des explosions d’obus, il devient impossi­ble, pendant une heure environ, …Voir +

Vendredi 30 mars 1917

Cardinal Luçon Vendredi 30 – + 5°. Pluie. Nuit tranquille sauf bombardement de minuit à………. et quelques coups de canon. Via Crucis in Cathedrali, pluviis inundata et lapidibus a fornica lapsis constrata – inondée de pluie et en­combrée des pierres des voûtes écroulées. A 9 h. quelques bombes sifflent. Visite à l’Espérance, à l’Enfant-Jésus, où …Voir +

Jeudi 29 mars 1917

Clinique Mencière

Paul Hess 29, 30, 31 mars 1917 – Bombardement chaque jour. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Jeudi 29 – + 2°. Nuit tranquille, sauf vers 3 h. 1/2, violente canonnade française. Voyage de M. Compant à Binson pour les reliquaires du Car­mel. Mgr Neveux confirme à . …Voir +

Mercredi 28 mars 1917

Paul Hess 28 mars 1917 – Journée fortement mouvementée. Dans la matinée, des obus tombent encore à la Haubette. Deux soldats y sont tués, ainsi qu’un charretier et son cheval, chez M. Fievet. Ce malheureux charretier procédait au chargement de trois stères de bois pour lesquels j’avais eu à délivrer un bon de livraison, la …Voir +