• Catégorie: Cardinal Luçon

Vendredi 15 mars 1918

Paul Hess Paris, 15 mars 1918 – Le bel immeuble devant abriter provisoirement la mairie de Reims est situé 19, avenue de l’Opéra, à l’angle de la rue des Py­ramides. Sans transition, du jour au lendemain, nous nous trouvons ainsi transplantés au milieu d’un cadre somptueux, dans l’une des plus jolies perspectives de Paris, après …Voir +

Jeudi 14 mars 1918

Paul Hess 14 mars 1918 – Dès 6 h 3/4, je suis place d’Erlon, avec mes colis ; je trouve auprès de l’auto militaire, Cullier et notre excellent cuisinier de la popote, le brigadier Poussant, de la police, qui précisément est de service, ce matin, pour surveiller l’embarquement. A 7 h 1/2, nous ne sommes …Voir +

Mercredi 13 mars 1918

Paul Hess 13 mars 1918 – Bombardement vers la gare. Ce matin, nous venons d’apprendre que nous allons par­tir. M. Em. Charbonneaux, adjoint au maire, nous a donné, à Cul­lier, chef du bureau de la « comptabilité » et à moi, rendez-vous pour après-demain vendredi 15 — 9 h, à Paris, avenue de l’Opéra 19, où il …Voir +

Mardi 12 mars 1918

Paul Hess 12 mars 1918 – Bombardement, comme les jours précédents. Au service du commissariat qui fonctionne à la mairie, en face du nôtre, il y a affluence aujourd’hui. Conformément aux prescriptions de l’affiche jaune placardée hier, les personnes autorisées à rester à Reims (1 500 environ) viennent faire apposer sur leurs cartes de circulation, …Voir +

Lundi 11 mars 1918

Paul Hess 11 mars 1918 – Nuit épouvantable encore. Un pilonnage du centre de la ville commençait à 20 h 1/2 et les obus tombaient régulièrement jusqu’à 23 h. A ce moment, nos 120 se mettant à tirer, faisaient taire les batteries ennemies ; puis, les sifflements ne tardaient pas à recommencer — et vers …Voir +

Dimanche 10 mars 1918

Paul Hess 10 mars 1918 – Même genre de bombardement que les jours précédents. Arri­vées d’obus à gaz par séries, en pleine ville. La place de la Répu­blique reçoit, ce jour, une douzaine de projectiles. Aujourd’hui, on estime à 1 800 habitants, le chiffre de la population restant à Reims. Complétant les renseignements donnés déjà …Voir +

Samedi 9 mars 1918

Rue Buirette

Paul Hess Nuit du 8 au 9 mars 1918 – Nuit encore très mouvementée. A partir de 18 h, tir par obus à gaz, sur le quartier allant de la rue de Vesle à la rue Buirette. Incendie au coin de la rue de l’Arquebuse. Deux soldats sont tués et trois autres blessés, à l’école …Voir +

Jeudi 7 mars 1918

Paul Hess 7 mars 1918 – Bombardement, toujours avec gaz. Aujourd’hui, a eu lieu l’enterrement de notre camarade Mon­brun. La réunion à l’hospice Roederer-Boisseau était fixée à 14 h ; Cullier et moi nous étant mis en route afin d’y parvenir quelques minutes avant la levée du corps, avions manifesté, auprès d’une religieuse, le désir …Voir +

Mercredi 6 mars 1918

Paul Hess 6 mars 1918 – Avant de rentrer au bureau, ce matin, passé prendre deux boules de pain pour la popote, à la succursale des Comptoirs fran­çais tenue par Mme Clément, rue Bertin. Un agent était de service à la porte, pour laisser entrer seulement à tour de rôle. Nous apprenons la mort de …Voir +

Mardi 5 mars 1918

Paul Hess 5 mars 1918 – Bombardement serré dès le matin — 4 h 1/2. Le total des évacuations à ce jour, est de 2 035, dont 120 pour aujourd’hui. Violent bombardement par obus à gaz et à plusieurs re­prises, dans la soirée. Environ 1 000 obus, pour la journée. Paul Hess dans Reims pendant …Voir +

Lundi 4 Mars 1918

Paul Hess 4 mars 1918 – Le défilé, à la mairie, n’a toujours pas cessé. Nous remarquons encore dans la rangée de personnes qui passent, quelques victimes des gaz. L’ensemble du spectacle est navrant. A ce jour, il a été évacué 1 915 habitants. La journée est calme. Vers midi, nous voyons arriver à la …Voir +

Samedi 2 mars 1918

Paul Hess 2 mars 1918 – Le bombardement de la nuit du 28 février au 1er mars, a at­teint une très grande violence. L’Éclaireur de l’Est d’aujourd’hui le mentionne ainsi : Plus de 5 000 obus, dont un grand nombre à gaz, dans la journée du 28 février et la nuit suivante : 55, entre …Voir +

Vendredi 1er mars 1918

Paul Hess 1er mars 1918 – La nuit dernière a été épouvantable, les Allemands ayant diri­gé une attaque du nord-ouest au sud-est de Reims. A partir de 22 h, se déclenchait un bombardement violent, ininterrompu, qui durait jusqu’à ce matin 4 h. Le tir des pièces boches, que j’entendais de mon lit, rue du Cloître, …Voir +

Jeudi 28 février 1918

Paul Hess 28 février 1918 – Même défilé de solliciteurs, qui doivent attendre de longues heures leur tour avant de pouvoir passer et être admis, quelques instants, à faire valoir l’objet de leur demande devant le capitaine La Montagne. Séance tenante, celle-ci est admise ou rejetée, sans appel ; nous entendons dire, le plus souvent …Voir +