Louis Guédet

Vendredi 20 juin 1919

1743ème et 1741ème jours

8h soir  Chaleur torride. Robert arrive à midi 1/4, exténué de chaleur. Du monde en quantité. Reçu mon premier testament authentique aujourd’hui. Ma pauvre femme va mieux, surtout rassurée par le Docteur Fragne (Il existe une rue du Docteur Fragne à Châlons-en-Champagne), de Châlons, qui lui a dit qu’elle n’avait rien au cœur.

A 6h incendie de baraquements entre canal et Vesle, près des dépôts de houille sous les tilleuls. Je suis assez fatigué.

Demain je verrai Lenoir, député, pour nos ventes d’immeubles avec ou sans indemnité, avec ou sans autorisation.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Vendredi 20 – Confirmation à Torcy. Visite à Sainte-Chrétienne, à l’Espérance. Voyage à Carignan.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Vendredi 20 juin

Les Cinq se sont occupés de Dantzig et de la Carinthie.
On annonce de Weimar que la délégation allemande, arrivée de Versailles, se serait prononcée pour le rejet des préliminaires de paix et aurait rédigé un mémorandum en ce sens. La commission de la paix de l’Assemblée nationale serait du même avis. Enfin la même idée a été formulée par un certain nombre de journaux.
La Chambre italienne s’est réunie, après un remaniement partiel du ministère Orlando.
L’Ukraine demande qu’on la reconnaisse comme État indépendant.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button