Louis Guédet

Vendredi 13 juin 1919

1736ème et 1734ème jours

6h soir  Beau temps couvert, de l’air. Rien de saillant. Du monde. Été à la Maison de Retraite qui a l’air de devenir mon domaine comme notaire, grâce au Directeur M. Lepecqueur (à vérifier) et Mme Verdun, la Directrice. Après-midi du monde, des corvées. Visite de Lucien Masson (Père de Geneviève, épouse de Jean Guédet (1874-1948)) qui est bien découragé pour la reconstruction de Reims. Nouvelles contradictoires de Paris, mais on sent un réel malaise. Givelet me disait que Clémenceau aurait déclaré que les allemands avaient fait passer 80 millions par la Suisse pour susciter des grèves.

Je suis fatigué.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Vendredi 13 – Départ pour Sedan.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Vendredi 13 juin

Les Quatre ont arrêté leurs dispositions sur la question des réparations et sur la question de Pologne. Il y aura en Haute Silésie plébiscite sous garanties.
Renner a remis une seconde note à la conférence.
La loi martiale et la mobilisation ont été proclamées en Tchéco-Slovaquie contre la Hongrie.
Les bolchevistes ont annoncé qu’ils ont repris Oufa.
Youdenitch a été nommé commandant en chef sur le front anti-bolcheviste contre Petrograd.
On annonce un remaniement ministériel à Rome.
La crise espagnole semble s’aggraver.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button