Louis Guédet

Mercredi 25 juin 1919

1748ème et 1746ème jours

8h soir  La Pluie. Mon Étude s’organise, et je pense sous peu m’installer rue Clovis, 42. Tout cela me laisse bien indifférent ! Là où ailleurs je ne puis qu’attendre souffrances, angoisses et agonies, malheurs et catastrophes !! Alors peu m’importe le toit qui peut abriter mon infortune !

Marie-Louise ne viendra pas demain !! Ma pauvre femme ! Dieu qu’elle est indécise !! Un jour c’est oui, le lendemain tout est changé.

Rien de saillant, avec cette vie monotone. Audience demain, peu de choses. Et après-demain départ pour Paris à 6h45. Encore une corvée !!…

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils


Cardinal Luçon

Mercredi 25 – Voyage à Paris. Visite à l’Union Remo-Ardennaise.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 25 juin

C’est à main levées, mais à une très forte majorité, que l’Assemblée de Weimar vota finalement la signature de la paix sans condition, dans les termes où avis en fut donné à M. Clemenceau.
MM. Bonar Law et Milner sont partis pour Paris afin de signer la paix au nom de l’Angleterre.
On annonce que l’amiral allemand von Reuter, pour avoir détruit la flotte de Scapa, comparaîtrait devant un conseil de guerre britannique.
Des sous-officiers et soldats de la cavalerie de la garde ont brûlé à Berlin les drapeaux de 1870 et de 1914 qui devaient être rendus à la France. C’est encore une violation du traité.
Le nouveau cabinet italien est accueilli sans chaleur à Rome.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button