Louis Guédet

Dimanche 15 juin 1919

1738ème et 1736ème jours

11h soir  Chaleur torride. Messe à 8h, vu personne. Adjudications à Bezannes et à Trois-Puits. Par une chaleur épouvantable j’ai vendu pour 3 000 Francs de foins. Accueilli très aimablement par tous les amateurs qui ne cessaient de me questionner sur ma vie à Reims !! Très affectueux et touchants. Reconduit par M. Marlin et sa femme jusqu’à la limite de Reims.

Je suis fatigué et en retard comme courrier.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Dimanche 15 – Confirmation à Vrigny-aux-Bois(1). Visite à Floing, très belle ; beaucoup d’hommes.

(1) sans doute Vrigne-aux-Bois, Vrigny se situant dans le Loiret…
Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Dimanche 15 juin

Les Quatre ont continué à délibérer sur la réponse à Rantzau, tandis que la commission de révision prenait connaissance des rapports déjà rédigés.
Les Cinq ont étudié la délimitation de la Pologne du côté de l’Ukraine.
On signale en Italie une aggravation du mouvement gréviste. Des bagarres ont éclaté en plusieurs villes, en particulier à la Spiezza et à Gênes.
Les Hongrois ont poursuivi leur offensive sur le front tchécoslovaque.
On ignore ce qu’est devenu le général Petloura, dictateur de l’Ukraine.
Foch a envoyé un ultimatum au cabinet de Berlin à propos des difficultés que celui-ci oppose au passage des troupes polonaises.
On annonce que l’Autriche va remettre un contre-projet.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button