Louis Guédet

Samedi 10 mai 1919

1702ème et 1700ème jours

7h1/2 soir  Pluie légère mais beau temps. Journée écrasante, une suite ininterrompue de gens qui n’ont pas cessé de me voir, aussi ai-je peu rattrapé le retard de mon courrier. Et puis je suis dégoûté du travail !! que je fournis et qui ne me récompense nullement de mon effort, alors à quoi bon !! Pas de nouvelles de St Martin. Décès de Mme Abelé – de Müller à 98 ans, on l’enterre lundi à 11h1/4 (Marie Hélène Lucie de Müller (1822-1919), épouse de François Joseph Abelé (1811-1876)). Oh ! que je suis fatigué ! découragé surtout !! Il n’est pas permis de souffrir comme cela ! que de fois je désire la mort, ayant fait le sacrifice de ma vie depuis longtemps !!… La mort me serait une réelle délivrance !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Margaret Woodrow Wilson

Samedi10 –Visite de M. Bocquillon, Curé de S. André ; de M. le Curé de Montigny, de M. le Commandant Chabauty, et d’un autre, cousin ; des Soeurs Auxiliatrices ; de Mademoiselle Wilson, fille du Président, et de deux officiers arrachés à sa personne.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 10 mai

MM. Pichon, Balfour, Sonnino, Lansing et Makino se sont occupé de la question autrichienne. Ils ont entendu les rapports qui avaient été rédigés par 1es commissions territoriales: commissions des affaires roumaines, yougoslaves, tchécoslovaques et polonaises. Ils ont adopté en bloc la solution qui leur a été proposée, c’est-à-dire que les frontières des nouveaux Etats et les nouvelles frontières des anciens États sont tracées.
Le matin et l’après-midi, MM. Clemenceau, Wilson, Lloyd George. Orlando, ont repris le débat sur l’Adriatique. M. Barzilaï est attendu à Paris et MM. Salandra et Salvago Raggi, les deux autres membres de la délégation italienne, ne tarderont pas à le rejoindre. MM. Barrère, ambassadeur de France à Rome, et M. Nelson Page, ambassadeur des États-Unis, viennent de même participer aux conférences qui ont pour thème le sort de Fiume et de la Dalmatie.
La presse allemande se déchaîne contre le texte des préliminaires de paix, dont elle demande le rejet.
Par contre, ce texte est, en général, bien accueilli en France, en Angleterre et en Amérique.
On annonce que la Bulgarie mobiliserait de nouveau contre la Serbie.
La Belgique proteste contre la répartition des colonies allemandes.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button