Louis Guédet

Lundi 12 mai 1919

1704ème et 1702ème jours

7h soir  La pluie, chaude, lourde, persistante. Enterrement de Madame Abelé – de Müller, 98 ans, mais le corps n’était pas là !! une panne d’auto-corbillard étant survenue en route. On a été obligé de faire le service sans…  l’intéressée !! Je me suis énormément amusé de la tête que m’a fait le brave Houlon quand je lui ai dit qu’il avait jeté de l’eau bénite avec complexion et…  composition sur…  un…  simulacre !! Il ne voulait pas me croire !! Alors il a crié à l’abus de confiance !! Toutes les paroisses de Reims étaient représentées, y compris Mgr Neveux. Peu de Rémois marquant, Lochet, Houlon, Duchateau, Marle, c’est tout.

Lettre de ma chère femme qui va toujours fort doucement.

Après-midi perdue avec Mme Changeux – Heidsieck (Marie Françoise Emilie Heidsieck (1853-1927), veuve d’Edouard Victor Changeux (1847-1915)). La chère dame a bien la mentalité des gens qui ont été loin de la tourmente, bien que rémoise !! Cela me fait de la peine !… Journée triste et monotone dans son ensemble. En peut-il être autrement ? hélas ! pour le pauvre misérable que je suis !!

Je vois dans le journal que von Brockdorff – Rantzau (Ulrich von Brockdorff – Rantzau (1869-1928) Ministre allemand des Affaires Étrangères en 1919) a l’inconscience de demander qu’on renvoie les prisonniers allemands habillés de neuf dans leur pays !! C’est du cynisme !! Il oublie donc comment et dans quel état de délabrement, moral et physique, ils ont renvoyés nos prisonniers, en guenilles !! C’est de l’audace !! J’espère bien que Clemenceau va lui répondre de la belle manière ! A moins que cet imbécile de Wilson ne se mette encore en travers… Quel vil individu ce Wilson !! Grâce à lui nous aurons peut-être encore la Guerre dans 10 ans !!… Dieu que cet homme-là nous aura été néfaste !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Lundi 12 – Visite de M. Hearn, Chevalier de Colomb, qui me propose de créer ici une sorte de Cercle pour les militaires blessés, avec des fonds de la Croix-Rouge américaine.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 12 mai

M. de Brockdorf-Rantzau a adressé deux notes à M. Clemenceau: l’une au sujet de l’esprit des conditions de paix, l’autre sur la Ligue des nations. M. Clemenceau y a répondu aussitôt: il déclare que les conditions de fond de la paix ne pourront être modifiées.
Les Quatre ont continué à délibérer sur la question de l’Adriatique. Il ne semble pas encore qu’un résultat ait été atteint.
Les Cinq ont discuté et adopté un rapport de la commission spéciale de la Yougoslavie sur les frontières yougoslaves vers l’Autriche allemande. Une consultation populaire aura lieu dans la partie de la Carinthie dont Klagenfurt est le centre.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button