Louis Guédet

Jeudi 17 avril 1919

1679ème et 1677ème jours

8h soir  Assez beau temps froid, journée chargée, mon courrier s’accumule, cela me laisse froid. Audience à 2h, réquisitions militaires, conciliations, conseils de famille. Histoire d’une cuisinière réclamée par 2 types avec témoins à l’appui, qui de chaque côté affirme qu’elle appartient à son appelant !! Un jugement de Salomon ! on verra cela au 1er mai, et s’il faut couper la cuisinière en 2 on la coupera !! Histoire d’un proprio qui s’installe chez son locataire. Arrivée du locataire qui réclame son huis. Désespoir du proprio qui lève les bras ! En disant : où vais-je mi loger !! et je vais donc être obligé de quitter ma maison à moi ! moi qui y suis né !!… Malgré son désespoir je lui ai conseillé de céder la place ! Le fera-t-il ? ou le locataire bon prince trouvera-t-il suffisant de s’être payé la tête de son proprio et ira giter ailleurs !!… C’est ce que je crois !

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Jeudi 17 – Mgr Neveux consacre les Saintes Huiles à S. Maurice. Répondu à l’Évêque de Salford.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Jeudi 17 avril

Les deux réunions que le Comité des Quatre a tenues ont été des plus importantes.
Les chefs de gouvernement ont décidé, en principe, que la rive gauche du Rhin serai occupée militairement pendant une durée de quinze années. Cette occupation serait confiée d’abord à l’ensemble des troupes interalliées, et ensuite aux forces franco-belges. Les contingents de l’Entente seraient progressivement retirés, au fur et à mesure que l’Allemagne exécuterait les obligations financières qu’elle devra contracter. 0n prévoit trois étapes.
Il a été arrêté également, en conformité avec les propositions faites par la commission compétente, que deux plébiscites seraient institués pour le Slesvig: l’un, pour la partie septentrionale, aurait un caractère général; l’autre, pour les districts du centre, s’opérerait par fractions.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button