Louis Guédet

Lundi 3 février 1919                                                     

1606ème et 1604ème jours

5h soir  Temps froid, soleil, dégel et gel. Ma pauvre femme est partie ce matin à Reims pour voir à une installation provisoire rue des Capucins 52, chez Mme Mareschal, à reconnaitre les rares meubles nous appartenant parmi ceux de Mme Mareschal dans ce bouleversement du pillage de la maison, et aussi tâcher de trouver une petite maison où nous loger. Pourvu qu’elle ne se fatigue pas trop et ne tombe pas malade et qu’il ne lui arrive rien !! Je suis devenu si craintif avec tous les malheurs qui ont fondu et fondent toujours sur moi. Robert a mal à la gorge, les 2 autres vont bien. Je suis toujours dans le même état d’âme, profondément triste, découragé. J’aimerais mieux cent mille fois la mort que la vie misérable que je mène depuis des années et surtout ces dernières années-ci.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

  Cardinal Luçon

Lundi 3 – Visite de M. Duchange, curé de Faverolles ; de Mlle Mahieu ; de deux frères d’Hollander ; des Sœurs des Trois-Fontaines. Visite à la Visitation. Visite de M. Dubach curé de Tagnon et de M. Christin.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Lundi 3 février

La Conférence interalliée a entendu les délégués de la Roumanie qui lui ont exposé les revendications de leur pays.

M. Bratiano réclame le banat de Temesvar, la Transylvanie, la Bukovine, avec Gemouchj. Il entend garder la Bessarabie et récupérer en toute souveraineté, les deux Dobroudja. Il a réunis à la Conférence un mémoire où il consigne ses desideratas. La Conférence nommera une commission pour les examiner.
La Conférence a encore approuvé – définitivement, cette fois – les instructions préparées pour les enquêteurs en Pologne et sanctionné l’accord intervenu entre Tchécoslovaques et Polonais au sujet de Teschen, en Silésie.
La Commission de la législation internationale du Travail a tenu une première séance.
M. Colliard lui a souhaité la bienvenue. M. Jouhaux, secrétaire de la C. G. T. y assiste comme conseiller technique de M. Loucheur.
Les Belges et les Américains ont refusé d’assister à la Conférence syndicale internationale de Berne. Les délégués de la C. G. T. ont passé outre et sont partis pour cette ville.
M. Asquith a prononcé un grand discours en faveur de la création de la Ligue des Nations.
Trotski a donné ordre de reprendre, coûte que coûte, Narwa.
On signale de nouveaux troubles au Portugal où monarchistes et républicains s’attribuent également la victoire.
3000 officiers allemands ont menacé de se mettre en grève à Berlin, pour protester contre les discours du ministre de la Guerre, qu’ils jugent attentatoires à leur dignité

 

Share Button