Louis Guédet

Lundi 24 février 1919

1627ème et 1625ème jours

6h soir  La pluie, de la brume, c’est bien Brumaire !! Triste journée ! Toute la matinée beaucoup de monde ! Un certificat de vie, et une procuration. Pas mal de lettres, mais je suis las d’y répondre. Toujours profonde tristesse dans mon isolement !! Et cependant je reçois souvent des marques de sympathie de gens que je ne connais à peine. Je n’en suis pas plus fier, mais cela me touche néanmoins ! M. Hervaux m’a envoyé un architecte de Paris qui cherche pour le fameux marchand de diamants de l’avenue de l’Opéra, Polack, un hectare de terrain dans Reims, plutôt « extra-muros », pour construire un Palace de 200 chambres ! Je lui ai désigné les terrains Luzzani et Morel à côté, ou les terrains Leduc-Carnot et le terrain des maisons détruites entre les rues Cérès, Ponsardin, Eugène Desteuque et l’esplanade Cérès, avec les assurances de…

La feuille suivante a été découpée.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Esplanade Cérès (actuelle place Aristide Briand) Collection : Eric Brunessaux


Cardinal Luçon

Lundi 24 – Visite de M. Court, de M. Paulot, curé de Juniville ; de M. l’Abbé Syrieix, de M. René Bazin et 2 officiers américains.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 24 février

Les ministres des puissances alliées et associées ont tenu séance au quai d’Orsay. La réunion a examiné la méthode de travail des commissions auxquelles a été confiée l’étude des différents problèmes territoriaux, économiques, financiers et juridiques. Elle a arrêté les conditions propres à accélérer dans toute la mesure du possible les travaux de la Conférence.
La commission pour l’étude des questions territoriales roumaines a entendu MM. Bratiano et Vaida.
L’état général de M. Clemenceau demeure satisfaisant.
Le haut commandement germanique aurait protesté contre les nouvelles conditions d’armistice.
Les Alliés ont annulé deux décrets d’Ebert, au sujet de l’organisation du travail dans la région occupée. Ils ont également interdit les élections municipales dans cette zone.
L’assassinat d’Eisner serait le résultat d’un complot fomenté par l’ancienne cour de Bavière, d’accord avec les partis réactionnaires. Un comité central a été formé à Munich pour lutter contre la réaction.
L’Assemblée de Weimar a voté à l’unanimité le rattachement de l’Autriche allemande à l’Allemagne.
Une grande manifestation en l’honneur des Alliés a eu lieu à la Diète polonaise, après quoi Paderewski a exposé le programme du nouveau gouvernement.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button