Louis Guédet

Dimanche 9 février 1919

1612ème et 1610ème jours

4h soir  Gelée terrible. On souffre réellement du froid. Été à la messe avec ma femme. Maurice et Marie-Louise sont restés à la maison à cause du froid. Anniversaire de la mort de mon pauvre Père, il y a déjà un mois. Je suis toujours profondément triste et découragé. L’avenir m’effraie terriblement, surtout pour réorganiser mon Étude, et trouver des clercs.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

  Cardinal Luçon

Dimanche 9 – Visite d’un séminariste, M… interprète. M. Basset et sa famille.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 9 février

Le Conseil supérieur de guerre interallié, qui a siégé principalement pour examiner les conditions du renouvellement de l’armistice, n’a pas encore clôturés ses travaux. Les militaires ont déposé des rapports et des conclusions.
Les puissances alliées ont désigné leurs délégués éventuels à la conférence de Prinkipo. M. Conty et le général Rampon pour la France, M. Borden pour l’Empire britannique, le marquis Torrelta pour l’Italie, M. Herron et M. While pour les États-Unis.
Le Parlement constituant de Weimar a élu son bureau définitif, qui comprend : M. David, social démocrate majoritaire à la présidence et à la vice-présidence, MM. Fehrenbach, du centre, M. Haussmann, démocrate, et M. Dietrich, national-libéral. M. David a prononcé un grand discours pour réclamer une consultation de l’Alsace-Lorraine et le rattachement de l’Autriche allemande à l’Allemagne.
La question d’Alsace-Lorraine a été discutée également à la conférence socialiste de Berne où plusieurs orateurs de diverses nationalités ont parlé en faveur du plébiscite. Le débat sur le bolchevisme a été ensuite amorcé.
De grandes grèves ont éclaté en Angleterre, dans les transports, l’électricité et les chantiers de constructions maritimes, mais elles sont en bonne voie d’arrangement.
La lutte a repris entre Tchèques et Polonais. Les Allemands ont évacué l’Ukraine.
De nouveaux troubles ont éclaté à Hambourg, Lubeck et Kiel.
La grève générale a été proclamée à

Buenos-Aires 1919

.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

 

Share Button