Louis Guédet

Vendredi 20 décembre 1918

1561ème et 1559ème jours

9h matin  Pluie toute la nuit, vent de tempête. Temps gris, sombre, roulant des nuages, peu froid. Jean nous arrivera ce soir. Pauvre enfant ! Quel triste et lugubre foyer il trouvera ! Je suis de plus en plus effrayé de l’avenir, qui ne me montre en perspective que ruines et catastrophes. Et je suis là désemparé, n’ayant à attendre de qui que ce soit aucun secours !! J’aurais fait mon devoir sans profit et sans une lueur de récompense (et ta Légion d’Honneur, grand-père ?) pour tout le mal que je me suis donné.

5h soir  Jean vient de nous arriver assez fatigué. Il n’a pas trop mauvaise mine le pauvre grand ! mais quel voyage de Troyes à ici. Parti à 4h du matin, il n’est arrivé qu’à 5h ici. Arrivé à Châlons à 9h1/2 il a été obligé d’attendre jusqu’à 4h son train pour ici. Il a l’air plutôt triste. Pauvre Grand ! Que fera-t-il après la Guerre ? Que pourra-t-il faire ?

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Vendredi 20 – Voyage vers Paris.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Vendredi 20 décembre

Le roi d’Italie et son fils sont arrivés à Paris, où i1s ont reçu un accueil enthousiaste. Victor Emmanuel III était accompagné par M. Orlando, président du conseil, et par M. Sonnino, ministre des Affaires étrangères.
M. de Romanones, premier ministre d’Espagne, a quitté Madrid à la suite d’une conversation avec le roi, pour se rendre à Paris. D’après une note qu’il a publiée, il viendrait conférer avec le gouvernement français et avec le président Wilson sur les problèmes internationaux intéressant l’Espagne. M. Ventosa, l’un des chefs du parti catalaniste, est également parti pour Paris.
M. Lloyd George et M. Balfour, qui devaient-être nos hôtes à la fin de la semaine, ont ajourné leur voyage.
Des séances tumultueuses ont eu lieu au congrès des ouvriers et soldats à Berlin. La salle a été envahie par des soldats appartenant au groupe Spartacus. A Munich, une réunion a été troublée par des soldats. A Dantzig, des collisions graves se sont produites.
On annonce que M. Pachitch aurait démissionné et qu’un nouveau cabinet se formerait à Belgrade.
Le maréchal Douglas Haig a été reçu en grande pompe à Londres.
Notre nouvel ambassadeur, M. Alapetite, est arrivé à Madrid.
Un croiseur anglais est arrivé à Kiel.
Le prince de Ratibor, ambassadeur allemand en Espagne, est définitivement rappelé.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button