Sur la page Facebook :
« Louise Dény Pierson »

Si Facebook avait existé en 1914, Louise Dény l’aurait sans doute utilisée pour raconter ce qu’elle vivait.
A défaut, longtemps après la fin de la Grande Guerre, cette Rémoise a couché sur le papier ses souvenirs de petite fille, plongée au cœur du premier grand conflit mondial.
Sur cette page, crée par la journaliste Stéphanie Verger pour le site du quotidien lunion.fr, elle fait revivre la petite Louise et partage son témoignage.

Share Button