Cardinal Luçon

Dimanche 24 – Visite de M. Abelé ; de M. Brousse et d’un officiers venant me prier, de la part du Général Boyer commandant la 52e Division, d’aller au Service pour les soldats à Hautvillers, le mardi 26 novembre à 9 h, et d’y parler aux soldats.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 24 novembre

Les troupes belges ont fait leur entrée dans Bruxelles libérée. Le roi Albert Ier avait pris le commandement de ses troupes pour rentrer dans sa capitale. Il était accompagné par la reine Elisabeth, par le prince héritier et par un brillant état-major. Les troupes françaises, qui, depuis de longs mois, combattaient sur le front de Belgique avec les Alliés, sont également entrées dans la ville de Bruxelles. A la tête de ces troupes étaient les généraux Degoutte et Davignon.
L’occupation des localités délivrées de la Lorraine et de l’Alsace s’est poursuivie. A Colmar, l’entrée solennelle du général de Castelnau s’est effectuée au milieu des acclamations de toute la population, qui a témoigné d’une manière particulièrement touchante de son attachement à la France.
De la Moselle aux Vosges, la ligne atteinte comprend Thionville, Bouzonville, Volklingen, Sarreguemines, Bitche. En Alsace, nos avant-gardes ont atteint Reipertswiller, Uberach, Dauendorf, Gendertheim, Vendenheim, après avoir fait leur entrée à Ingwiller, Bouxviller et à Brumath, où elles ont reçu le plus émouvant accueil.
Les troupes britanniques ont occupé Namur et dépassé la Meuse au sud de cette ville. La progression continue. Nos alliés ont atteint la ligne de la rivière Ourthe et approchent d’Andenne et d’Ambresin. Plusieurs centaines de canons allemands, un grand nombre de mitrailleuses et de canons de tranchées sont tombés entre leurs mains au cours de l’avance.
Les Américains ont poursuivi leur marche à travers le grand-duché de Luxembourg, atteignant Ingeldorf, Betzdorf, Remieh, Schengen.
L’armée roumaine est mobilisée tout entière sous le commandement français.
Lord Robert Cecil, ministre anglais du blocus, a démissionné.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button