Louis Guédet

Jeudi 31 octobre 1918

1511ème et 1509ème jours

Rentré à St Martin. Éreinte et plus que découragé. Courrier phénoménal qui m’attend, je m’y attelle.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Jeudi 31 – Visite de M. le Sous-Préfet. Venue à Ay de M. Lecomte avec ses bureaux

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 31 octobre

Entre Oise et Serre, vives actions d’artillerie, notamment dans la région de Crécy-sur-Serre.
A l’ouest de Château-Porcien, les troupes de la 5e armée ont entrepris une nouvelle poussée sur un front de douze kilomètres, entre Saint-Quentin-le-Petit et Herpy. L’ennemi avait reçu ordre de tenir coûte que coûte.
Sur notre gauche, malgré l’abondance des mitrailleuses, qui tentaient d’enrayer notre avance, nous avons débouché de Saint-Quentin-le-Petit et porté nos lignes aux abords de la cote 137. A l’ouest de Banogne, nous avons également progressé au centre. Nos troupes ont refoulé les forces ennemies au delà de la route de Recouvrance à Saint-Fergeux, sur une étendue de trois kilomètres, à l’est du signal de Recouvrance. A droite, nous avons enlevé la cote 156 et avancé plus à l’est. 850 prisonniers ont été dénombrés.
Les Anglais ont fait 70 prisonniers au nord-est d’Englefontaine.
Feu d’artillerie et de mitrailleuses sur le front américain, à l’ouest de la Meuse, particulièrement vers Saint-Juvin.
Les Italiens, poursuivant leur avance à l’est de la Piave, ont fait 4000 prisonniers nouveaux et libéré un certain nombre de localités, dont Conegliano.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

 

Share Button