Louis Guédet

Mardi 13 août 1918

1432ème et 1431ème jours de bataille et de bombardement

8h  Beau temps, des avions cette nuit sur Châlons et au commencement de la soirée. Des troupes ont traversé le village une partie de la nuit. Maurice ne va pas plus mal si ce n’est un gros rhume de cerveau. Quant à André, il a de la dysenterie, peu grave du reste. Cela règne un peu dans les environs.

3h  Peu de courrier. Pas de nouvelles de Jean. La fille de ce pauvre Charles Heidsieck est morte d’une grippe infectieuse. J’aime à croire que Georges et Christian lui ont donnés de leurs nouvelles enfin. Pauvres enfants.

Je vais porter mon courrier à Songy, je n’ai plus rien à faire…  aujourd’hui.

4h soir  Rentré de Songy. Rien appris de nouveau. Communiqué insignifiant, je crois que nous voilà arrêtés, encore une fois.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Léon-Adolphe Amette

Léon-Adolphe Amette

Cardinal Luçon

Mardi 13 – Visite de Mgr Dechelette et du Cardinal Amette

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mardi 13 août

Nos troupes ont accentué leurs succès dans la région de la Somme. Elles ont enlevé les villages de Pierrepont, de Contoire, d’Hangest-en Santerre; au delà de la voie ferrée, à l’est d’Hangest, nous avons atteint Arvillers, qui est en notre possession, ainsi que Davenescourt. Au sud de Montdidier, nous tenons Rubescourt et Assainvillers.
Notre progression dans cette direction a atteint, en trente-six heures, 14 kilomètres en profondeur. Nous avons fait 4000 prisonniers nouveaux. Nos pertes, comme celles de nos alliés britanniques ont été particulièrement légères. Sur la Vesle, les troupes américaines se sont emparées de Froyettes, où elles ont fait une centaine de prisonniers.
Les Anglais signalent dans leurs communiqués la capture de 24000 hommes au total et de 200 à 300 canons depuis le début de l’offensive. Montdidier est menacé par les armées alliées.
Les aviateurs italiens, sous le commandement de Gabriele d’Annunzio, ont fait un raid sur Vienne, jetant des milliers de manifestes.
Les troupes italiennes out repoussé deux attaques autrichiennes sur le plateau d’Asiago.
Les troupes britanniques ont exécuté huit incursions heureuses dans la même région, capturant 7 officiers et 308 hommes. Leurs aviateurs ont abattu 11 appareils ennemis.
En Macédoine, canonnade sur le Vardar, la Strouma et à l’est de la Cerna. Dans la région de Monastir, un détachement ennemi a été repoussé avec pertes.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button