Louis Guédet

Samedi 4 mai 1918

1331ème et 1329ème jours de bataille et de bombardement

9h1/2 matin  Un peu de pluie, changement de temps, beau temps. Marie-Louise a moins toussé, mais elle a des rougeurs ce matin, que diable peut-elle bien avoir ? Madeleine est partie ce matin à Châlons avec André faire des courses.

5h soir  Marie-Louise va mieux. Quelques centaines d’hommes du 114e d’Artillerie Lourde viennent de nous arriver. Nous logeons le Capitaine Regnault qui m’a dit qu’ils revenaient du Mont Kemmel (Point culminant en Belgique de la Flandre Occidentale). S’il reste je tâcherais d’avoir quelques tuyaux sur cette affaire dans laquelle les anglais m’ont tout l’air d’avoir encore lâché.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Samedi 4 – Visite du Général Franchet d’Esperey, Maurice Barrès et un troisième, officier de la Légion d’Honneur.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Samedi 4 mai

Dans la région au sud de Villers-Bretonneux, bombardement violent de part et d’autre. Des combats assez vifs se sont livrés aux abords du Monument, au cours desquels nos troupes ont réalisé quelque avance.
Au sud de l’Avre, nous avons exécuté une opération de détail qui a parfaitement réussi. Nos troupes ont attaqué les positions allemandes entre Hailles et Castel et se sont emparées de la cote 82, ainsi que d’un bois en bordure de l’Avre. Le chiffre de prisonniers que nous avons faits dépasse la centaine dont quatre officiers.
Dans la région de l’Ailette, nous avons repoussé un coup de main ennemi.
Nos reconnaissances se sont montrées actives en Woëvre et en Lorraine et ont ramené des prisonniers.
Sur le front britannique, des combats locaux ont eu lieu à l’avantage de nos alliés aux environs de Villers-Bretonneux.
Au cours de raids heureux entrepris au sud d’Arras et à l’est de Saint-Venant, les Anglais ont fait dix prisonniers et capturé cinq mitrailleuses. Activité d’artillerie entre Givenchy et la forêt de Nieppe, dans le voisinage de Locre et au sud d’Ypres.
Combats d’artillerie et rencontres de patrouilles sur le front italien.
L’avance anglaise vers Mossoul se poursuit en Mésopotamie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button