Le Cardinal et Paul Hess ont été évacués, ils sont maintenant à Paris.

J’ai choisi d’arrêter là leurs journaux qui ne concernent plus Reims.
Au fur et à mesure de mes trouvailles j’ai décidé de compléter les journées de guerre depuis 1914, en particulier avec le journal de l’abbé Thinot, resté à Reims jusqu’à décembre 1914, avant de partir pour le front et d’y mourir en février 1915.

Si vous avez retrouvé les journaux de vos ancêtres restés à Reims à cette période, je serais heureuse de les intégrer dans ces journées de guerre.

Bien sûr d’autres articles viendront alimenter ce site.

Share Button