Paul Hess

29 décembre 1917 – Nuit de très forte gelée (- 17°) pendant laquelle les aéros se font encore entendre.

On parle toujours d’une grande offensive possible, de la part des Allemands. En ville, des territoriaux sont occupés à placer des fils de fer barbelés dans l’avenue de Laon, les rues Simon, Fléchambault et sur le boulevard Lundy.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos


Cardinal Luçon

Samedi 29 – – 8°. Nuit tranquille, sauf avions entre 2 h. et 3 h. nuit. Visite de M. Laurent, frère du curé de Villedommange (retour d’Allemagne où il avait été emmené prisonnier).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 29 décembre

Actions d’artillerie dans la région du bois des Caurières.
En Lorraine, dans le secteur de Veho, après un bombardement d’une grande intensité, l’ennemi a tenté un coup de main qui a échoué.
En Haute-Alsace, une de nos patrouilles a ramené des prisonniers.
Sur le front britannique, activité de l’artillerie ennemie au nord de Saint-Quentin, vers Arras et Messines et à l’est d’Ypres. L’aviation a montré de l’activité pendant les interruptions des rafales de neige. Des clichés ont été pris, des bombes jetées sur divers objectifs, et un grand nombre de cartouches de mitrailleuses tirées sur les tranchées allemandes. Un appareil ennemi a été abattu.
Les pilotes britanniques ont jeté des bombes sur les cantonnements ennemis à proximité des lignes. Tous leurs appareils sont rentrés indemnes.
Sur le front portugais, vive activité d’artillerie et engagements réciproques de patrouilles.
En Macédoine, dans la vallée de la Cerna, deux compagnies ennemies qui franchissaient la rivière ont été prises sous le feu de notre artillerie.
Les Italiens ont mis des patrouilles ennemies en fuite dans le val Giudicaria et le val Lagarina.
Sur le plateau d’Asiago, une compagnie italienne a exécuté un heureux coup de main, capturant 1 officier, 26 hommes et du matériel.
Une patrouille a fait 37 prisonniers entre Lesina et Canove.
Des Caproni ont bombardé l’ennemi dans le val Roncho.
Canonnade de la Brenta à la côte.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button