Paul Hess

14 septembre 1917 – Dans la matinée, un officier vient procéder, à la mairie, à des achats de cuivre rouge.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Vendredi 14 – + 13°. Nuit tranquille ; projections. Visite de deux prêtres canadiens. Via Crucis in Cathedrali. A 6 heures soir, visite du Père Jésuite qui s’occupe de l’Action Populaire.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 14 septembre

En Belgique, la lutte d’artillerie reste très violente, dans la région de Bixschoote.
Sur le front, au nord de l’Aisne, notre artillerie, dominant les batteries allemandes particulièrement actives dans la région au sud de Juvincourt, a rendu impossible toute attaque de l’infanterie.
En Champagne, nous avons repoussé plusieurs coups de main ennemis dans le secteur de la Main-de-Massiges, à l’est de la Butte-du-Mesnil, au nord et au nord-ouest de Saint-Hilaire.
Canonnade dans la région des Monts.
Activité de l’artillerie sur la rive droite de la Meuse, dans la région des Caurières, sans action d’artillerie.
En Alsace, un coup de main sur les tranchées allemandes, à l’ouest du village du Bonhomme, nous a permis de ramener des prisonniers.
Des avions allemands ont bombardé la région de Dunkerque. Notre aviation a bombardé Hooglede, Cortemark, Gils, Gûte et les terrains d’aviation près de Thourout.
En Macédoine, canonnade près de Monastir. Dans la région des lacs, nos troupes ont atteint Momulista ( près du lac d’Okrida ) et la cote 1704 (10 kilomètres nord-ouest de Momulista). Elles ont capturé 160 prisonniers, 2 canons et 3 mitrailleuses.
Les Autrichiens ont subi un échec au San Gabriele.
Après avoir pris les armes contre lui, Kornilof a offert à Kerenski de se rendre sous condition. Kerenski lui a répondu qu’il devait se rendre sans condition.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Massiges

Massiges

 

Share Button