11 au 15 août 1917 – Voyage à Épernay.

Les avions ennemis effectuant, depuis quelque temps, de fré­quentes incursions sur Épernay, où leurs bombardements ont fait d’assez nombreuses victimes et mis la population en émoi, je vais, au cours d’un congé de quelques jours, faire mes adieux à ma famille, sur le point de quitter la ville, pour se rendre à La Châtre (Indre).

Je désire ardemment que ma femme et mes enfants trouvent enfin, dans cette région éloignée, avec la sécurité complète, le calme, le repos qui leur sont devenus si nécessaires à tous.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Une ambulance à Épernay


Cardinal Luçon

Dimanche 12 – Nuit tranquille. Prédication aux soldats du 174e ; 2e ba­taillon, à Saint-Jacques, abbé… Dîner avec les officiers. Visite du Président de la Jeunesse Catholique de Haute-Saône. Obus vers 4 h. 1/2. Obus sur l’église Saint-Remi : 2 tués. 8 h. soir + 20°.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 12 août

En Belgique, la lutte d’artillerie s’est maintenue très vive au cours de la journée.
Au nord de Saint-Quentin, une tentative nouvelle des Allemands sur nos positions, à l’est de Fayet, a été arrêtée net par nos feux.
En Champagne, l’activité des deux artilleries s’est un peu ralentie dans la région des Monts. Durant la nuit, les Allemands, en même temps qu’ils attaquaient vainement dans le secteur du Cornillet, ont, par deux fois, attaqués nos tranchées au mont Haut. Les assaillants pris sous nos feux ont dû refluer vers leurs tranchées de départ. D’autres tentatives sur le mont Blond ont subi le même sort.
Deux avions allemands ont été abattus par nos pilotes.
Notre aviation de bombardement à bombardé l’aérodrome de Schlesladt et les baraquements de la forêt d’Houthulst.
Sur le front britannique, un violent combat s’est engagé pour la possession des importantes positions que nos alliés avaient enlevées à l’est d’Ypres. Nos alliés ont gardé la totalité de leurs lignes et réalisé une nouvelle avance sur la route d’Ypres à Menin.
Les Russes ont rejeté une offensive dans la région de Brody. Les Russo-Roumains ont brisé une offensive sur la Sereth. Les Roumains ont reculé sur la Dobra et au sud-ouest d’Oves.
M. Henderson, ministre socialiste du cabinet anglais, a démissionné à la suite de la décision prise par son parti d’aller à la conférence de Stockholm.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button