Paul Hess

Dimanche 24 juin 1917 – Bombardement toujours très violent.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Dimanche 24 – + 12°. Nuit tranquille sauf obus envoyés de temps en temps, où ? 6 h., aéroplanes, tir contre eux. Bombes sur l’avenue de Laon. Un Père du Saint-Esprit est obligé de se coucher par terre plusieurs fois en venant nous voir. Messe militaire à Ville-en-Selve, Fête du Sacré-Cœur. Sermon sur la France et le Sacré-Cœur au 8e d’Artillerie volante(1). Visite au Maire, bon chrétien qui tient l’harmonium à l’église. Mgr Neveux à Dizy, la matinée ; à Champillion (sic) l’après-midi. Quelques obus sifflent le soir vers 10 h.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
(1) Ce terme ne correspond à aucune unité e l’armée. S’agit-il d’un terme familier à mettre entre guillemets ou d’une erreur de transcription ?


Dimanche 24 juin

Violent bombardement, suivi d’une nouvelle série de tentatives allemandes sur les points attaqués les jours précédents, d’une part dans la région de Vauxaillon, d’autre part au sud et au sud-est de Filain. Toutes ces attaques ont été repoussées et n’ont valu à l’ennemi que des pertes sérieuses sans aucun avantage.

La lutte a été particulièrement vive entre la ferme de la Royère et la ferme Froidmont. Les Allemands qui avaient élargi leur front d’attaque à l’est de l’Epine de Chevregny jusqu’au nord de la ferme Froidmont, ont multiplié leurs efforts pour enlever les positions contre lesquelles ils s’étaient brisés la veille.

Les vagues d’assaut, disloquées par nos feux n’ont pu aborder nos lignes ni déboucher du saillant où elles avaient pénétré. D’autres tentatives ennemies, à l’est de Chevreux, à l’est des Cavaliers-de-Courcy et dans le secteur des Chambrettes, ont également échoué. De notre côté, nous avons fait dans les lignes allemandes plusieurs incursions qui nous ont valu des prisonniers.

Les Allemands ont jeté 1200 obus sur Reims.

Les éclaireurs russes ont réussi à occuper plusieurs tranchées allemandes. M. Venizelos est arrivé au Pirée sur l’invitation de M. Jonnart, pour conférer avec M. Zaïmis. Sur le front roumain de Moldavie, la lutte s’intensifie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button