Cardinal Luçon

Samedi 9 – Nuit tranquille. + 3°. Le soir conversation à coups de canons entre les batteries.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 9 décembre

Sur la rive gauche de la Meuse, nous avons rejeté l’ennemi d’une partie des éléments de tranchées qu’il avait occupés le 6 sur les pentes est de la cote 304.

Sur le front de la Somme, assez grande activité d’artillerie dans le secteur de Bouchavesnes et devant Biaches.

En forêt d’Apremont, l’ennemi avait pris pied dans quelques éléments de tranchées. Une vive contre-attaque de nos troupes l’en a immédiatement rejeté.

Sur le front russe (Goloubitsa-Poniski), les Allemands ont lancé des mines. Duel d’artillerie dans la région de Djikolang.

Dans les Carpates boisées, les troupes russes ont attaqué une hauteur au sud-est de Javonika.

En Valachie, les attaques ennemies ont été brisées sur l’Oltus, mais dans la région de Bucarest, Roumains et Russes continuent de reculer.

Rencontres de détachement autrichiens et italiens dans la région du Trentin. Action intense d’artillerie sur le Carso.

Sur le front britannique, l’ennemi a bombardé le secteur au sud de l’Ancre ainsi que ceux de Gueudecourt et de Ransart. L’artillerie anglaise a riposté. Les mortiers de tranchées de nos alliés ont montré de l’activité près d’Armentières.

Echec bulgare à Gronista, en Macédoine.

  1. Lloyd George a formé le cabinet anglais.

Le cuirassé Suffren a disparu entre Gibraltar et Lorient.

Source : La guerre au jour le jour

bouchavesnes

Share Button