Cardinal Luçon

Jeudi 9 – + 7°. Nuit tranquille. Aéroplanes français et allemands ; tir contre eux de 10 h. à 3 h. Visite à l’ambulance de Pargny (Château et annexe) avec Mgr Neveux.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

138_001

Jeudi 9 novembre

Au nord de la Somme, notre artillerie a dispersé des rassemblements ennemis à l’est de Saillisel. Au sud de la Somme, l’ennemi a violemment bombardé les positions que nous avions conquises la veille. Nos batteries ont efficacement contrebattu l’artillerie ennemie et pris sous leur feu des troupes en marche à l’est et au nord-est de Chaulnes. Le nombre des prisonniers faits par nous s’élève à 659 dont 11 officiers. Sur la rive droite de la Meuse, lutte d’artillerie particulièrement active, dans les régions de Damloup et de Douaumont. Sur le front britannique, l’artillerie ennemie a montré une certaine activité au sud de l’Ancre. Les Italiens ont énergiquement battu le Carso par leur feu d’artillerie. Les Russes ont encore progressé au sud de Dorna-Vatra. Les Roumains ont continué leur avance en Dobroudja. Des marins franco-anglais ont occupé les îles grecques de Leros, de Kyra et de Salamine – où se trouvaient des réserves de munition de la flotte hellénique. Les généraux joffre et Cadorna se sont rencontrés à Saint-Michel-de-Maurienne (Savoie).

Source : La guerre au jour le jour

Share Button