Cardinal Luçon

Dimanche 19 – Nuit tranquille. + 5°. Indisposition ; pas dit messe. Matinée silencieuse. Mgr Neveux va célébrer la Messe de S. Brice. Fête patronale à Ay. M. Cource va en famille.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

744_001


 

Dimanche 19 novembre

Au sud de la Somme, un fort détachement ennemi qui tentait d’aborder une de nos tranchées du secteur de Biaches, a été aisément repoussé à la grenade. Une autre tentative à l’est de Berny a été refoulée par nos tirs de barrage et par nos grenadiers. Une de nos escadrilles a lancé 157 obus sur les champs d’aviation ennemis de Golancourt (Oise) et de Grisolles (Aisne). 22 avions de l’aviation maritime britannique ont bombardé les usines d’électricité et les ateliers de la marine à Ostende. Ils ont lancé 180 bombes, dont beaucoup ont atteint les objectifs. Un autre bombardement a été effectué par des hydravions sur le môle de Zeebrugge: tous les appareils sont rentrés. sur la rive gauche de la Strouma, les troupes britanniques ont repoussé une violente contre-attaque bulgare, dirigée sur Kavakli. A l’est de la Cerna, les Serbes ont enlevé les tranchées ennemies sur une longueur de 800 mètres. Ils ont pris d’assaut la hauteur 1212 en infligeant a l’ennemi des pertes sanglantes. Nous avons progressé vers Monastir et sommes parvenus aux abords de Kanina. La France, l’Angleterre et l’Italie ont adressé une protestation aux neutres contre les violations de droit commises en Pologne par les empires centraux.

Source : La guerre au jour le jour

Share Button