Cardinal Luçon

Vendredi 13 – Nuit tranquille. + 14°. A 8 h. des bombes sifflent sur batteries. Via Crucis in cathedrali.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Vendredi 13 octobre

Les Anglais ont attaqué les hauteurs qui séparent leur front de la route Bapaume-Péronne. L’opération, qui leur a valu de faire un certain nombre de prisonniers, a donné de très bons résultats. L’ennemi a bombardé les positions britanniques de le Sars et du nord de Courcelette. L’aviation anglaise a montré beaucoup d’activité. Des bombes ont été jetées sur les lignes de communication et les aérodromes ennemis, ainsi que sur plusieurs détachements d’infanterie en marche.
Sur le front d’Orient, la cavalerie britannique s’est avancée jusqu’aux abords de Sérès.
Les Russes ont repoussé trois attaques sur le front de la Duna.
Les Italiens ont repoussé une série d’offensives autrichiennes au Pasubio, avec de très grosses pertes pour l’ennemi. D’autres attaques ont été brisées dans les hautes Alpes. L’infanterie italienne a complété ses avantages de la veille du côté de Gorizia et sur le Carso. Elle a fait 1771 prisonniers nouveaux dont 35 officiers.
Le gouvernement grec a accepté toutes les conditions que l’amiral Dartige du Fournet avait réclamées au nom des Alliés : internement de la marine, démantèlement des forts, contrôle des voies ferrées.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

279_001

Share Button