Paul Hess

29 septembre 1916 – Vers 11 h, M. Raïssac, secrétaire en chef de la mairie et M. Guichard, vice-président de la commission administrative des hospices, reçoivent la croix de chevalier de la Légion d’Honneur, dans le cabinet de l’administration municipale.

Étaient, paraît-il présents à la remise : MM. Malvy et L. Bourgeois, ministres, C. Lenoir, député, le préfet de la Marne, le sous-préfet de Reims, et, avec l’administration, quelques conseillers municipaux.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Photo : Louis Corré, Collection : Gérard Corré

Photo : Louis Corré, Collection : Gérard Corré

Cardinal Luçon

Vendredi 29 – Nuit tranquille sauf quelques coups de gros canons français de temps en temps et projections allemandes. + 14°. Pas un coup de canon. Via Cruels in cathédrali.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 29 septembre

Sur le front de la Somme, nos batteries poursuivent activement leurs tirs sur les organisations allemandes.
Sur la rive droite de la Meuse, une forte attaque allemande, lancée au début de la nuit sur le front Thiaumont-Fleury, a subi un sanglant échec sous nos feux de mitrailleuses et nos tirs de barrage.
Les troupes anglaises ont avancé leurs lignes sur divers points échelonnés entre Martinpuich et Gueudecourt. Des postes ont été établis à moins de 800 mètres à l’ouest et au sud-ouest d’Eaucourt-l’Abbaye.
A la gauche du front, les positions anglaises se trouvent consolidées sur la crête nord-est de Thiepval. Un bataillon allemand escortant un convoi, a été pris sous le feu de l’artillerie, qui l’a bombardé avec succès.
L’artillerie autrichienne a canonné Limone sur le lac de Garde. Les Italiens ont remporté un succès sur le plateau d’Asiago. Ils ont repoussé l’ennemi sur le Haut-Cordevole.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


526_001

Share Button