Louis Guédet

Dimanche 17 septembre 1916

736ème et 734ème jours de bataille et de bombardement

6h10 soir  Beau temps froid. Messe 7h. Travaillé. Été à Ormes à 2h, peu de choses à faire, une déclaration de succession. J’y verrai quand j’aurai les renseignements. Causé avec M. Pistat de choses et d’autres. Ormes est bondé de troupes au repos. Rentré à 4h1/2. Voilà mon dimanche ainsi passé. Quelle triste vie. Le calme. Quelques avions (évolution du langage, il ne parle plus d’aéroplanes comme en 1914, mais d’avions) en ce moment. Tout cela devient bien lourd à supporter.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Dimanche 17 – Nuit tranquille. Visite et confirmation par Mgr Neveux à Faverolles ; par moi à Ville-en-Tardenois. Reçu visite du Général Hello (1) (sic) et du Capitaine de Vaucelles. Vu M. Combin décoré Croix de guerre. M. de Dartein, aumônier militaire.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
(1) Le général Hellot est l’auteur d’une importante histoire de la Grande Guerre

faverolle


Photo Louis Corré, collection Gérard Corré

Photo Louis Corré, collection Gérard Corré

106


Dimanche 17 septembre

Au nord de la Somme, nous avons réalisé quelques progrès au nord de Bouchavesnes et enlevé une tranchée au nord-est de Berny.
Des attaques allemandes ont été repoussées à l’est de Cléry et au sud de la Somme, à l’est de Berny. Le chiffre total des prisonniers valides capturés par nous est de 400.
Les Anglais, au cours de la brillante opération qu’ils ont accomplie au nord de la Somme, ont fait au total 2550 prisonniers. Ils ont repoussé deux nouvelles contre-attaques. Leurs positions s’étendent à 500 mètres au nord du bois des Foureaux et comprennent la totalité des localités de Courcelette, Martinpuich et Flers. Sur le reste du front, ils ont opéré de nombreux coups de main et ont pénétré sur plusieurs points dans les tranchées allemandes, infligeant des pertes à l’ennemi et ramenant des prisonniers.
Les Serbes ont continué à poursuivre les Bulgares au nord-est de Florina et dans la direction de Monastir. Les troupes franco-russes progressent de leur côté dans la région de Florina. Les Anglais avancent, à l’aile droite, sur la Strouma.
M. Calogeropoulos a constitué le cabinet grec.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button