Cardinal Luçon

Mercredi 26 – Visite du Père Bailly qui dîne avec nous ; de M. Garriguet, de M. de Lamarzelle. Écrit au Cardinal Gasparri au sujet des Déportations. Expédié.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 26 juillet

Au sud de la Somme, nous avons enlevé, au sud d’Estrées, un îlot de maisons puissamment fortifié par l’ennemi. Au cours d’une petite attaque, nos troupes ont chassé les Allemands de quelques tranchées qu’ils occupaient au nord de Vermandovillers.
Entre Oise et Aisne, nous avons dispersé à coups de fusil plusieurs reconnaissances qui tentaient d’aborder nos lignes dans le secteur de Tracy-le-Val.
Sur la rive gauche de la Meuse, une tentative d’attaque ennemie à la grenade, vers la cote 304, a échoué sous nos feux de mitrailleuses.
Sur la rive droite, bombardement violent de toute la région comprise entre Fleury et la Laufée.
En Alsace, après une préparation d’artillerie, les Allemands ont attaqué nos positions de Balschwiller (nord d’Altkirch). Ils ont été repoussés.
Les Anglais ont continué à lutter âprement sur divers points de la ligne de bataille. Ils ont occupé de nouvelles positions de Pozières. L’ennemi a essayé de lancer de gros effectifs sur cette localité. Son effort a été brisé avec pertes.
L’armée de Sakharof a obtenu un nouveau succès à la frontière de Wolhynie et de Galicie.
Les troupes russes du Caucase sont arrivées à 15 kilomètres d’Erzindjan, le centre de l’Arménie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Estrées


Share Button